Novembre 16, 2020
Par Crame Ton CRA (Lyon)
160 visites


Salut, comment ça se passe à l’intérieur pour toi  ?

Pour dire la vérité, ici il y a des problèmes très graves, on a déjà 13, 1Liberté pour tou.tes les prisonnier.es !4 cas de positifs au Coronavirus, peut-être qu’il y en a d’autres, mais on sait pas encore, parce qu’il y a beaucoup de monde qui fait pas le test. On a peur de savoir qui a le corona, et  il y a personne qui fait rien. On n’a pas beaucoup de protection, on n’a pas d’hydrogel, on a un masque pour une semaine, c’est le masque jetable qui dure trois, quatre heures je crois, nous on l’utilise pendant une semaine. Je sais pas, là on fait la grève de la faim. On essaye de parler, mais on est toujours agressé par les agents parce qu’eux ils ne veulent pas qu’on fasse des dénonciations comme quoi on a peur d’être ici par rapport au virus.

Vous êtes combien en ce moment à peu près ?

A peu près, on est plus de 90 personnes.

Et il se passe quoi avec les personnes testées positives au virus ?

Il les on pris et ils les ont juste mis dans une autre partie, c’est des containers je crois ou des trucs comme ça, comme isolés, mais je sais s’ils ont un truc de spécial, c’est juste un isolement, comme une garde à vue.

Et comment il réagit le médecin ?

Hier, moi j’ai demandé tout seul de faire le test parce que j’avais peur. Mon collègue de chambre aussi il a demanndé. Mais après ils nous demandent pas toujours de le faire , je sais pas qui pourrait venir nous demander de faire le test. Ceux qui ont envie de faire le test, il faut qu’ils aillent demander. C’est pas tout le monde qui le demande ; le médecin, il demande rien lui. Nous, on a demandé au médecin qu’est ce qui se passe, pourquoi ils font pas quelque chose pour nous sortir de cette situation. Ils disent que pour le moment, ils peuvent rien faire et qu’ils vont réfléchir s’il y a plus de cas. Mais là, les cas ils augmentent tout les jours. Ça veut dire que nous tout le monde va être contaminé. Parce qu’en plus, on est 4-5 personnes dans les chambres, c’est pas possible.

Et tu disais que ça fait combien de temps que la grève de la faim a commencé ?

Ça fait une semaine.

Et c’est quoi la réaction de la police et de Forum réfugié ?

Ils ne réagissent pas. Ils s’en foutent. C’est pas leur problème. Ils ne font rien. Ils ne font rien pour nous libérer.

Tu voulais adresser un message aux médias et aux associations ?

Moi c’est sur que je veux adresser un message aux médias, aux parlementaires, à tout le monde qui peut entendre ce message. Parce que nous on est là, on est dans la réalité du virus, le virus il circule, on est la dedans et personne ne nous aide, personne ne fait rien pour nous aider. En plus, il y a toujours des va-et-vient de personnes qui arrivent à l’intérieur, et ça c’est pas possible. On a déjà 14 cas de virus et ça va augmenter, c’est sûr que ça va augmenter.

Tu veux rajouter quelque chose ?

Faîtes quelque chose pour nous. On peut pas rester. On risque, on est trop dans le risque, trop de personnes qui sont malades. On peut pas rester là, c’est pas possible de rester là dans ces conditions comme ça.




Source: Crametoncralyon.noblogs.org