Août 1, 2016
Par Indymedia Bruxsel
94 visites


L’Histoire

N’est que de l’histoire

De toutes les dominations

De toutes les exterminations

De toutes les disparitions

De toutes les exactions

De ce qui est fêté

De ce qui est oublié

Comme les soldats africains

Pour les guerres, le colonialisme les aime bien

Ainsi, 1914/1918

200.000 noirs dans les tranchées

Plus de 20.000 vont y rester

Ainsi, la guerre de 1940

Grande bravoure des tirailleurs sénégalais

Qui en première ligne se battaient

Les nazis

Les présentaient comme des sauvages

La propagande raciale fait toujours des ravages

C’est d’autant plus drôle

Que la négritude nous enrôle

Car à l’origine

Et sur toutes les mines

Toutes des africaines

Tous des africains

Voilà un autre blanchiment

Dont on ne parle pas si souvent

Et bien encore, justement

Comme le blanchiment des troupes coloniales

Novembre 1944, c’est la loi du capital

Les soldats noirs remplacés par des soldats blancs !

De toutes façons

En dehors d’une ponctuelle utilisation

Militaires allemands

Militaires américains

Militaires français

N’aimaient pas les noirs

Pas seulement en haut de la hiérarchie

Car toute propagande, à la longue, fuit

Et puis

La tabou de la femme blanche

Du racisme encore une tranche

Et au fond, rien n’a changé

Pas de quoi s’étonner

Si en France, le parti, le premier

PSF, Parti social français

Jusqu’à 1,2 million d’adhérents, c’est un fait

L’on ne fit mieux, jamais

Sauf en Espagne, mais du camp opposé

Deux millions d’adhérents, FAI et CNT

Donc, ce PSF, d’une extrême droite diversifiée

Dont un segment, au nazisme, va résister

Un fascisme

Peut s’opposer à un autre fascisme

C’est la logique de tout nationalisme

Et toute nationalité

Ne fait qu’opposer

Ne fait que diviser

La guerre ne peut qu’en déboucher

Il faudrait abolir toute nationalité

Une seule patrie, la Terre

Tous les hommes sont vraiment frères

Toutes les femmes sont vraiment frangines

Tout le reste est de la comptabilité mesquine

Nous ne sommes que le peuple de la Terre !

Et rien n’est dans l’ADN

Pas plus l’amour que la haine

D’ailleurs, presque tout, sur cette planète, est haine

C’est un apprentissage

La recherche de dominance n’est jamais sage

L’on entend trop souvent

Et c’est vraiment consternant

C’est dans mon ADN

Pour qu’ainsi

La bêtise assermentée advienne

ADN nucléaire

Provenant du père

ADN mitochondrial

Provenant de la mère

Environ

3 milliards, des paires de base

A, C, T, G, faut que cela se case

Mais la mise à façon principale

C’est la niche environnementale

Tout l’environnement familial

Tout l’environnement social

Les cerveaux sous l’emprise du capital

Et maintenant

La biologie de synthèse, c’est terrifiant

Mais la société le fait, en réalité, depuis longtemps

De la sélection dirigée

Des classes sociales séparées

La manipulation du système biologique

Dans le même mouvement, clonage psychologique

Nouveaux algorithmes de l’évolution

Avec des ordinateurs moléculaires pour toute mutation !

Et pour le mANARginal

Trop conscient de ce qui fait du mal

C’est l’horreur qui est devenue banale

Et puis

Tout serait de la faute de Daesh

C’est trop facile, il n’empêche

Mal aux dents

C’est Daesh, évidemment

Un abusif licenciement

C’est Daesh, évidemment

Le chômage qui augmente

C’est pas la faute du gouvernement

C’est Daesh, évidemment

Des flics et des militaires partout, alibi tout trouvé

L’hypnose capitaliste avec Daesh comme organisation alliée

De tout gouvernement, nouvelle tactique

Finalement, Daesh, c’est bien pratique

Une continuité du monde réactionnaire

Qui en catimini continue ses affaires

Comme l’arriviste, ancien de l’OCB, papier à rouler, Bolloré

Qui commença donc dans le papier

Mais à la vérité

80 pour cent de ses bénéfices

Proviennent de l’Afrique, son vice

Huile de palme, 260 millions d’euros de bénéfice, par an

Ouvriers et ouvrières de tous âges, payés un euro par jour, édifiant !

Et même un enfant de 14 ans

Rétribué 4 euros pour sur son âge, mentir

Tout cela pour donc se vieillir

Oui, c’est vraiment désolant

Exploiter ainsi des enfants

Bolloré le capitaliste, parmi d’autres, un tyran

L’homme des voitures électriques

Des réseaux et du pouvoir

Ce qu’il veut, il le fait croire

C’est un maréchal des médias

La voix du capital, la voix de son maître, voilà

Cela fait la révolution industrielle

Qui fait le monde poubelle

Et le climat se modifiant

Une cause de disparition se répétant

Comme pour l’homme de Néandertal

Son dernier soupir, il y a environ 28000 ans

Avec un cerveau plus volumineux que le nôtre

Mais de cette époque, je ne suis pas forcément l’apôtre

Beaucoup de gens, donc, trouveraient cela vexant

Rouquin, trapu, il mangeait des coquillages

Des poissons, de la viande, des légumes, des usages

En cas de famine, un peu de cannibalisme

C’est bien pire avec le capitalisme

Et puis aussi, moins de territoires, de calories

Moins du brassage génétique, et hop, c’était fini !

Donc, ce Bolloré

C’est un réseau, avant tout, de multiples complicités

Un truand étatique

Parmi d’autres truands étatiques

Le monde entier lui lèche le cul

La reptation en nouvelle mue

Le capital des prédateurs

Les prédateurs du capital

Et beaucoup de gens

Admirent les truands étatiques, c’est révoltant

Car sans aucune complicité

Déjà, pour leurs amis, le fait de voter

Sinon, ces truands étatiques ne seraient rien

En effet, du capital ils sont les liens

La classe moyenne, cette petite bourgeoisie

Il y a d’ailleurs des bourgeoisies et non une bourgeoisie

Cette classe moyenne, le truand étatique, elle ne le renie

Elle est une bouche à remplir

Dans laquelle, le sexe du truand étatique, son sperme, fait jaillir

Toute multinationale est l’âme du capital

Organisant l’immonde comme normal

Car toute humanité empêchée

Se reprogramme dans la sous-humanité

Les guerres, le terrorisme, les inégalités, les injustices, les conflits

Tout ce que l’humanité empêchée produit

Ce qui engendre de la sous-humanité, sans non-dit

Elle est encore très loin, la vie !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l’invité sur ” hiway.fr “





Source: