Janvier 15, 2023
Par Le Monde Libertaire
177 visites

Joseph Gabel a été un des analystes critiques les plus importants du XXe siècle. Tout à la fois philosophe, sociologue et psychanalyste il a tenté dans une relecture critique du marxisme de proposer une nouvelle approche de l’aliénation.

L’oppression est à la fois un système et aussi une affaire individuelle de croyance.

La grille de lecture de Gabels emprunte beaucoup à l’analyse individuelle sur les comportements et les attitudes. Si les réactions politiques semblent s’organiser autour d’une réflexion logique, il montre qu’au contraire il s’agit d’une pensée duale dans lequel le libre arbitre disparaît.
Il applique sa grille de lecture à la fois à la société capitaliste et aux tyrannies totalitaires du XXe siècle.

L’ouvrage est complété par plusieurs textes sur la nature du régime communiste en URSS dans lequel il montre que la prétendue critique du capitalisme est en fait mise au service d’une nouvelle forme d’oppression.
En miroir, il procède à une analyse particulièrement fine des mécanismes d’asservissement dans les sociétés européennes en particulier dans lesquels le matériel l’a emporté sur l’humain et rend l’homme consommateur et lui fait perdre toute forme de libre arbitre.

Ses analyses particulièrement en vogue dans les années 1960 ont été quelques peu oubliées aujourd’hui.

Si la lecture est parfois ardue, l’ouvrage n’en propose pas moins une lecture des systèmes politiques qui permettent de redonner une place à l’individu débarrassé des oppressions.

Sylvain Boulouque

La fausse conscience et autres textes sur l’idéologie, Joseph Gabel. L’échappée 2022 546 p. 25 €




Source: Monde-libertaire.fr