Mai 2, 2022
Par Lundi matin
296 visites

On y retrouve des patients, des paysans, des nonnes, des villageois devenus des infirmiĂšres et infirmiers. On y retrouve bien sĂ»r les voix du Catalan Francesc Tosquelles, du couple Balvet, de Lucien BonnafĂ©, de Jean Oury… On entend parler de Georges Canguilhem, de Paul Eluard, de Georges Dubuffet… Mais on y retrouve aussi des paysages, des processions, des fĂȘtes votives comme des carnavals, des travaux des champs, des Ă©levages, une imprimerie, des ateliers, un journal interne Ă  l’hĂŽpital fait avec les patients…

Ce film ne verse pas dans l’hagiographie, ne veut pas conforter le caractĂšre lĂ©gendaire de la psychothĂ©rapie institutionnelle dont le travail de Tosquelles Ă  Saint Alban en fut le berceau. Il nous invite Ă  penser ce que pourrait ĂȘtre aujourd’hui une psychiatrie qui s’ouvre Ă  son dehors malgrĂ© l’implosion du secteur psychiatrique.

Il y a aujourd’hui le dĂ©sinvestissement de l’État dans l’hĂŽpital, la gestion managĂ©riale de celui-ci conduisant Ă  un cruel manque de moyens. Mais ce que nous apprend Tosquelles, lorsqu’on songe Ă  l’état du monde asilaire sous l’occupation qui fit des hĂŽpitaux des mouroirs, c’est que la psychiatrie peut se rĂ©inventer en se sortant elle-mĂȘme de son propre enfermement…

À voir lundi 2 mai Ă  partir de 20h :

Version podcast

Pour Ă©couter nos lundisoir en conduisant ou en repassant, c’est par ici :

Pour vous y abonner, des liens vers tout un tas de plateformes plus ou moins crapuleuses (Apple Podcast, Amazon, Deezer, Spotify, Google podcast, etc.) sont accessibles par ici.

En attendant

Vous pouvez visionner les lundisoir prĂ©cĂ©dents :

La barbarie n’est jamais finie avec Louisa Yousfi :

Virginia Woolf, le fĂ©minisme et la guerre avec Naomi Toth :

Katchakine x lundisoir

Françafrique : l’empire qui ne veut pas mourir Avec Thomas Deltombe & Thomas Borrel

Guadeloupe : État des luttes avec Elie Domota

Ukraine avec Anne Le Huérou, Perrine Poupin & Coline Maestracci

Comment la pensée logistique gouverne le monde

Mathieu Quet

La psychiatrie et ses folies

Mathieu Bellahsen

La vie en plastique – une anthropologie des dĂ©chets avec MikaĂ«la Le Meur

DĂ©serter la justice :

Anthropologie, littĂ©rature et bouts du monde, les Ă©tats d’ñme d’Éric Chauvier

La puissance du quotidien : fĂ©minisme, subsistance et « alternatives Â»

GeneviĂšve Pruvost

Afropessimisme, fin du monde et communisme noir

Norman Ajari

L’étrange et folle aventure de nos objets quotidiens

Jeanne Guien, Gil Bartholeyns et Manuel Charpy

Puissance du féminisme, histoires et transmissions

Fondation Luma : l’art qui cache la forĂȘt

De si violentes fatigues. Les devenirs politiques de l’épuisement quotidien

Un entretien avec Romain Huët.

L’animal et la mort, entretien avec l’anthropologue Charles StĂ©panoff.

Rojava : y partir, combattre, revenir. Rencontre avec un internationaliste français

Une histoire écologique et raciale de la sécularisation, entretien avec Mohamad Amer Meziane.

Que faire de la police Avec Serge Quadruppani, Iréné, Pierre Douillard-LefÚvre et des membres du Collectif Matsuda.

La révolution cousue main, une rencontre avec Sabrina Calvo à propos de couture, de SF, de disneyland et de son dernier et fabuleux roman Melmoth furieux.

LaDettePubliqueCestMal et autres contes pour enfants, une discussion avec Sandra Lucbert.

Pandémie, société de contrÎle et complotisme, une discussion avec Valérie Gérard,Gil Bartholeyns, Olivier Cheval et Arthur Messaud de La Quadrature du Net.

Basculements, mondes émergents, possibles désirable, une discussion avec JérÎme Baschet.

Au cƓur de l’industrie pharmaceutique, enquĂȘte et recherches avec Quentin Ravelli

Vanessa Codaccioni : La sociĂ©tĂ© de vigilance

Comme tout un chacune, notre rĂ©daction passe beaucoup trop de temps Ă  glaner des vidĂ©os plus ou moins intelligentes sur les internets. Aussi c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons dĂ©cidĂ© de nous jeter dans cette nouvelle arĂšne. D’exaltations de comptoirs en propos magistraux, fourbis des semaines Ă  l’avance ou improvisĂ©s dans la joie et l’ivresse, en tĂȘte Ă  tĂȘte ou en bande organisĂ©e, il sera facile pour ce nouveau show hebdomadaire de tenir toutes ses promesses : il en fait trĂšs peu. Sinon de vous proposer ce que nous aimerions regarder et ce qui nous semble manquer. GrĂące Ă  lundisoir, lundimatin vous suivra jusqu’au crĂ©puscule. « Action ! Â», comme on dit dans le milieu.




Source: Lundi.am