Lundi 14 mai au matin, alors que les étudiant.e.s de Lyon 2 tenaient un piquet de grève pacifique devant leur Université pour refuser l’organisation de leurs partiels sous présence policière et s’opposer à la loi Orientation et Réussite des Etudiants (ORE) qui instaure la sélection sociale à l’Université, la police a inutilement chargé et gazé avec violence les étudiant.e.s présent.e.s. On a pu compter 14 cars de CRS tout autour de la fac !!!

De nombreux.se.s étudiant.e.s, manifestant pourtant pacifiquement, ont ainsi été éjecté.e.s violemment du piquet de grève par les forces de l’ordre, avec un gazage en règle.

On peut noter la présence du syndicat CGT FERC SUP (lyon 2-3 et ENS) ainsi que la présence remarquable des cheminot.es CGT venus en renfort qui ont physiquement apporté tout leur soutien en protégeant les étudiants et en se transformant en « bouclier humain » .

Un déferlement de violences a eu lieu sous les yeux de spectateurs malsains et passifs du cabinet de la présidence et de son staff…

L’annulation des partiels qui a suivi était bien entendu le seul choix possible, mais pourquoi avoir attendu pour l’annoncer au vu du déploiement policier autour du campus ?

Nous condamnons la violence dont les forces de l’ordre ont fait preuve contre des manifestant.e.s pacifiques. Mais nous nous interrogeons aussi sur la complaisance de l’équipe présidentielle de l’Université, qui était présente rue Chevreul au moment de la charge de la police et n’a rien fait pour l’éviter. Nous demandons aussi des explications sur l’embauche massive de vigiles privés par la présidence de l’Université. Nous soutenons l’étudiant interpellé et qui passe en comparution immédiate ce 15 mai à 14h. L’Université doit rester un lieu de savoir de partage et de libre expression, ce qui n’est pas compatible avec son ouverture violente et forcée par les CRS au petit matin.

En AG du 15 mai 11h, 250 étudiants étaient présents, ils apportent leurs vifs et fraternels remerciements aux cheminot.es CGT pour les avoir soutenu dans ce spectacle surréaliste.

Les syndicats FERC SUP CGT Lyon 2-3 ENS renouvellent également leurs chaleureux remerciements aux cheminot.es intervenus avec efficacité pugnacité et fraternité.

Par Rebellyon,

Source: http://rebellyon.info/Ouverture-violente-et-forcee-de-Lyon-2-19216