PubliĂ© pour la premiĂšre fois en 2003 et rĂ©Ă©ditĂ© dans une version rĂ©visĂ©e en 2015, l’ouvrage Our Enemies in Blue retrace l’histoire du maintien de l’ordre aux États-Unis. Son auteur Kristian Williams y prĂ©sente la police comme un phĂ©nomĂšne relativement rĂ©cent dans les sociĂ©tĂ©s humaines, visant Ă  protĂ©ger la hiĂ©rarchie sociale par l’exercice de la violence Ă  l’encontre des groupes dominĂ©s.

Militant anarchiste et auteur de plusieurs ouvrages dont Fire the Cops (jeu de mots entre « Virer les flics Â» et « CrĂąmer les flics Â»), Kristian Williams parlera de l’histoire du maintien de l’ordre aux États-Unis, depuis les patrouilles esclavagistes jusqu’à l’ùre actuelle de militarisation et de police de proximitĂ©. Une attention particuliĂšre sera accordĂ©e au rĂŽle de la police dans la rĂ©pression des mouvements de lutte pour la justice sociale et l’égalitĂ©.

OĂč : Librairie Publico

Quand : lundi 30 septembre Ă  19h

PrĂ©sentation du livre (notre traduction de la prĂ©sentation de l’éditeur) :

Commençons par le plus simple : la violence est inhĂ©rente au maintien de l’ordre. La police reprĂ©sente le moyen le plus direct par lequel l’État impose sa volontĂ© Ă  la sociĂ©tĂ© civile. Les policiers sont armĂ©s, entraĂźnĂ©s, et autorisĂ©s Ă  user de la force. Comme pour la possibilitĂ© d’une arrestation, la menace de la violence est implicite Ă  toute rencontre avec la police. La violence, tout autant que la loi, est ce qu’ils reprĂ©sentent.

En se basant uniquement sur des sources mĂ©diatiques, la derniĂšre Ă©tude annuelle de l’institut Cato liste environ 7 000 victimes de « bavures policiĂšres Â» aux États-Unis. Mais de tels faits de brutalitĂ© policiĂšre ne sont que les symptĂŽmes les plus visibles d’une Ă©pidĂ©mie nationale. Chaque annĂ©e, des dizaines de milliers de personnes sont contraintes, soumises au chantage, frappĂ©es, agressĂ©es sexuellement, ou tuĂ©es par des policiers. Des centaines de millions de dollars sont dĂ©pensĂ©s chaque annĂ©e en procĂ©dures et procĂšs. Des vies, des familles, et des communautĂ©s sont dĂ©truites.

Dans cette Ă©dition largement rĂ©visĂ©e et actualisĂ©e de son Ă©tude majeure du maintien de l’ordre aux États-Unis, Kristian Williams montre que la brutalitĂ© policiĂšre n’est pas une anomalie, mais se trouve au fondement de l’application de la loi. Des patrouilles d’esclavagistes d’avant-guerre aux jeunes non armĂ©s d’aujourd’hui abattus dans la rue, les « gardiens de la paix Â» ont toujours eu recours Ă  la force pour orienter les comportements, rĂ©primer la dissidence et dĂ©fendre les puissants. Our Enemies in Blue est un ouvrage passionnant richement documentĂ© qui Ă  la fois donne un sens historique Ă  cette pathologie sociale lĂ©galisĂ©e et trace des alternatives possibles.


Article publié le 23 Sep 2019 sur Paris-luttes.info