- 639.5 ko

Le mouvement contre la Loi Travail commence à prendre de l’ampleur. Le gouvernement recule sur certains points uniquement dans l’espoir de nous calmer. Nous savons bien que c’est au contraire le moment ou jamais de le faire plier en nous unissant, travailleurs, chômeurs, étudiants et lycéens, français ou immigrés.

Les mots de « convergence des luttes » sont sur presque toutes les bouches. Il s’agit de ne pas se laisser abuser par les mots et ceux qui jonglent avec.

Converger, ok, mais pour faire quoi ? Pour aller où ?

Si nos luttes peuvent converger, c’est parce que nous connaissons les mêmes conditions d’existence : le travail, l’exploitation et la précarité. Là réside notre unité, dans et contre le capitalisme.

La Loi El Khomri touche à ses points fondamentaux, c’est ce qui fait sa force et sa faiblesse : il ne s’agit que d’une série d’aménagements dont a aujourd’hui besoin le système (casse du code du travail, etc.). En nous y opposant, c’est donc au capitalisme que nous nous attaquons.

Les occupations de places ou d’autres lieux peuvent être une occasion pour discuter et préparer de futures actions.

Espérons que cela ne finira pas en d’interminables discussions aboutissant à la formation d’un énième mouvement à la gauche du PS (citoyen, alternatif, indigné, rayez la mention inutile).

Le gouvernement espère que nous allons sombrer dans une unité artificielle autour d’une critique de surface (néo-libéralisme, Union Européenne, « élites », finances, etc.). À nous de les détromper en faisant de ces assemblées de véritables moments de radicalisation (contre le capital si vous n’aviez pas compris).

Se réunir n’est pas une fin en soi mais un moyen pour agir. En 2006, ce qui a poussé le gouvernement à retirer le CPE ce ne sont pas les AG, mais bien ce qu’elles ont décidé et organisé : des centaines de manifs improvisées, des occupations de locaux (avec parfois déménagement du mobilier), des occupations de gare, des blocages de voies ferrées, de ronds-points, de rocades, etc. À nous de jouer !

À bas la loi ! À bas le travail !

Les vauriens nyctalopes

Adresse mail : vauriens (ici un arobase) laposte.net