L’Union communiste libertaire a participé à l’organisation de la marche contre l’islamophobie, le 10 novembre 2019. Parmi les discours de fin de la manif, elle a affirmé les raisons de sa présence dans la marche.

Des communistes libertaires aux côtés des musulmanes et des musulmans ? C’est non seulement possible mais c’est plus que nécessaire aujourd’hui.

Oui, l’UCL est une organisation athée. Mais ce n’est pas la question quand une minorité religieuse est victime de stigmatisation et d’oppression. L’UCL affirme son soutien aux croyantes et croyants musulmans dénigrés par les politiciens et les médias, assimilés à un « ennemi de l’intérieur ».

Contre l’islamophobie et tous les racismes, nous défendons la liberté de culte, la liberté de conscience, la liberté de choix.



[embedded content]

« Oui nous sommes athées, et alors ? » L’UCL contre l’islamophobie from Union communiste libertaire on Vimeo.

VERBATIM

« D’abord, la première chose que nous voulons dire c’est merci. Merci à vous, merci d’être venu-es aujourd’hui, malgré les polémiques.

C’est un moment très fort, c’est un moment historique que nous vivons aujourd’hui, avec cette marche, c’est un moment important. Un moment nécessaire. Parce que le danger islamophobe est là, plus que jamais là.

Nous voulons dire notre solidarité pleine et entière aux personnes musulmanes ou considérées comme telles qui sont la cible de l’offensive islamophobe aujourd’hui.
Il faut le dire clairement : l’islamophobie n’est pas le domaine réservé de l’extrême droite ! Elle n’est pas seulement le fond de commerce nauséabond des Zemmour et autres semeur de haine. Nous avons affaire à une islamophobie d’État assumée : les propos de Blanquer, la « société de vigilance » de Macron, les projets de loi et les provocations qui s’empilent…

L’offensive islamophobe, elle se répand partout, dans toute la société.
Elle a pour conséquence la violence, la brutalité, et même la volonté de tuer comme lors de l’attentat de Bayonne.

L’islamophobie n’est pas là par hasard, elle a une histoire. C’est une islamophobie qui vient de loin, du racisme colonial et son cortège de meurtres, de pillages, de massacres. Elle a une réalité matérielle, concrète pour les musulmanes et musulmans de ce pays : ce sont des stigmatisations, des discriminations, des violences, des brutalités quotidiennes.

C’est cette réalité du racisme et de l’islamophobie que nous ne pouvons pas tolérer. Notre responsabilité, la responsabilité du camp de l’égalité est engagée aujourd’hui. Elle nous oblige.

C’est pourquoi l’Union communiste libertaire, l’UCL, a pris toute sa part à cette mobilisation, et dès le départ !

Oui nous sommes communistes libertaires, oui nous sommes athées. Et alors ? Quel est le problème ?

Aujourd’hui, on ne peut pas avoir d’autre attitude que celle de défendre l’égalité, complète, réelle, sans réserves ni conditions !

Aujourd’hui une partie de la population, celle qui est musulmane, est victime d’une campagne de persécution d’ampleur, désignée comme un véritable « ennemi de l’intérieur » par le pouvoir et le gouvernement.

Nous disons qu’il ne peut pas y avoir une égalité et une liberté pour une partie de la population et une égalité et une liberté qui serait différente pour les musulmans et les musulmanes !

Alors le pouvoir, en pleine période de mobilisation sociale, il essaye de nous diviser. Il essaye de nous faire croire qu’on a des intérêts différents. Il ne faut pas se laisser avoir et c’est pour ça qu’aujourd’hui le fait que les organisations syndicales comme la CGT, la FSU, Solidaires soient là c’est important.

Il y aura un avant et un après notre mobilisation !

Il faut que demain, tous les jours, dans nos villes, dans nos quartiers, au travail, dans nos boîtes, on réponde à l’islamophobie, pied à pied. Qu’on ne la laisse pas passer, qu’on construise une riposte populaire antiraciste contre l’islamophobie !
L’Union communiste libertaire le dit ici : les islamophobes nous trouverons sur leur chemin, à vos côtés, pour les faire reculer et briser l’offensive islamophobe. »


Article publié le 13 Nov 2019 sur Unioncommunistelibertaire.org