Mars 23, 2021
Par CNT Travail & Affaires sociales
216 visites


Au 1er avril 2021, les Direccte disparaissent, plaçant les services de l’inspection du travail dans une nouvelle coquille administrative.

L’inflation des bullshits jobs

C’est la ĂšniĂšme rĂ©organisation depuis 2010 (voir ci-aprĂšs « Le tourbillon des rĂ©organisations
 Â»).

Tout cela vous donne le tournis ? Nous aussi ! Et on ne vous parle pas du grand jeu de chaise musicale qui se dĂ©roule Ă  chaque fusion et pendant lequel chaque chef d’entitĂ© essaie d’ĂȘtre le chef de l’entitĂ© fusionnĂ©e. Bien entendu, Ă  ce jeu ce ne sont pas les meilleurs pour le service public qui remportent la bataille, mais les plus serviles avec les niveaux supĂ©rieurs et les plus dĂ©testables avec les agents sous leurs ordres.

En outre, Ă  chaque rĂ©organisation le nombre de strates bureaucratiques augmente. Les fonctions des nouveaux chefs intermĂ©diaires se rĂ©sument souvent Ă  ĂȘtre chef de chef et Ă  transfĂ©rer des courriels au niveau en dessous.

Retenez « inspection du travail Â» ça ne change pas !

Continuez à nous solliciter, car ce sont les travailleurs et leurs organisations par leur demandes qui légitiment au quotidien notre action, nos missions. Ce sont vos demandes qui motivent notre présence dans les entreprises face aux employeurs.

Évidemment, nos moyens – effectifs, juridiques et matĂ©riels â€“ sont notoirement insuffisants pour agir Ă  la hauteurs des besoins et vous avez sĂ»rement fait l’expĂ©rience de la faiblesse des rĂ©ponses ou de l’absence de rĂ©ponse de nos services. Les agents de l’inspection du travail font au mieux et essaient de parer au plus pressĂ© et au plus grave sans nuire Ă  leur propre santĂ©.

L’inspection du travail aux cĂŽtĂ©s des travailleurs

Sans vos demandes, sans vos saisines, sans vos revendications, les droits des travailleurs et nos missions ne seraient que des mots dans le Code du travail.

Ne renoncez pas Ă  nous informer et Ă  nous saisir !


En avril 2021, l’inspection du travail et la quasi totalitĂ© de ses agents de contrĂŽle seront dans les DDETS (ou DEETS-PP dans certains dĂ©partements).

Mais franchement ne retenez pas ces noms.

On ne sait mĂȘme pas comment on les prononce. DDETS : dĂ©-dĂ©-heu-tĂ©-Ăšs-ou ddd-heu-ts ? DREETS : dr-heuheu-ts ou dr-ÚÚ-ts ?

Si ça se trouve dans quelques mois ou quelques annĂ©es, on va de nouveau avoir un gĂ©nie qui voudra laisser son empreinte dans l’organisation administrative française et qui va de nouveau tout changer.

En 2010, les DDTEFP et les DRTEFP ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fusionnĂ© dans les DIRECCTEs avec plein d’autres services comme la composante rĂ©gionale de la rĂ©pression des fraudes.

Puis en 2016, les DIRECCTEs ont fusionné entre elles pour coller aux nouveaux périmÚtres des grandes régions.
Maintenant avec la nouvelle rĂ©organisation dite « OTE Â», au niveau dĂ©partemental, l’inspection du travail va ĂȘtre intĂ©grĂ©e dans les DDETS (directions dĂ©partementales de l’emploi, du travail et des solidaritĂ©s) en fusionnant avec les DDCS (directions dĂ©partementales interministĂ©rielles que sont les directions dĂ©partementales de la cohĂ©sion sociale).

Au niveau rĂ©gional ce sera la mĂȘme chose : intĂ©gration dans les DREETS en fusionnant avec les services chargĂ©s jusqu’alors en rĂ©gion de la « cohĂ©sion sociale Â».




Source: Cnt-tas.org