Lors des débats parlementaires sur le projet de loi de programmation 2018‑2022 pour la justice, la garde des sceaux a déposé un amendement de dernière minute visant à obtenir une habilitation pour réformer la justice des enfants par voie d’ordonnance et rédiger un code pénal des mineurs. ….

…. l’ordonnance de 1945 ne doit pas être réformée sans débat, sans prise en compte des besoins réels des adolescents accompagnés et des professionnels, sans retour à une philosophie bienveillante, protectrice et émancipatrice et sans une réelle redistribution des moyens en ce sens.

>> LIRE L’INTEGRALITE DE LA PETITION

>> Voir les noms des 51 premiers signataires et les organisations qui soutiennent

Source: http://solidaires.org/Ordonnance-de-1945-pour-une-justice-des-enfants-educative-et-bienveillante -