Mai 18, 2022
Par Le Monde Libertaire
185 visites

Opération solidarité – Jour 84

19 mai 2022

A nos ami.es,

car aujourd’hui, nous souhaitons partager quelques réflexions sur le militarisme, que nous avons publiées précédemment sur nos canaux de médias sociaux.

Militarisme. On peut entendre ce mot dans presque toutes les discussions sur la guerre en Ukraine. Beaucoup en Europe aujourd’hui, tout en condamnant l’agression de Poutine, ne sont pas prêts à fournir au mouvement de résistance ukrainien ne serait-ce que des équipements de protection, et encore moins des armes, car ce serait du “militarisme”. Sans aucun doute, la guerre entraîne une augmentation des budgets militaires, les livraisons d’armes ne sont pas toujours contrôlées et, en général, les armes sont toujours synonymes de mort. Il est difficile de ne pas être d’accord avec cela. Mais il est important de préciser que ce n’est pas le peuple ukrainien qui a choisi cette voie. Les armes et les équipements militaires ne sont nécessaires que pour se protéger du régime autoritaire qui, aujourd’hui, rase les villes et tue leurs habitants. Le manque d’armes n’arrêtera pas la guerre, mais ne fera que provoquer davantage de victimes civiles, d’enlèvements et de tortures dans les territoires occupés, une catastrophe humanitaire et de nouvelles vagues de réfugiés.

La guerre en Ukraine et les tensions croissantes dans le monde démontrent de manière éclatante que le monde a réellement besoin d’un nouveau mouvement anti-guerre qui obligerait tous les acteurs à renoncer aux armes offensives et aux armes nucléaires. Toutefois, un tel mouvement ne serait réalisable que si l’Ukraine remporte cette guerre. La victoire de l’agresseur montrerait à tous que, selon les règles du jeu douteuses actuelles, il suffit de disposer de ressources militaires et d’armes nucléaires suffisantes pour gagner, et nous ramènerait directement au bon vieux temps de la course aux armements. La présence d’un État agresseur, qui a atteint ses objectifs par des moyens militaires, entraînera une expansion encore plus importante des budgets militaires, une concentration accrue d’armes aux frontières de la Russie et de l’Europe, et une menace constante de destruction mondiale dans une guerre nucléaire. Cela ne peut être acceptable pour aucun mouvement anti-guerre.

La solidarité vaincra !




Source: Monde-libertaire.fr