Encore un bel exemple du travail mené par les institutions pour renforcer ce qu’elles appellent « le lien Armée-Nation » [1]. Chaque année, l’association Solidarité défense conduit, en partenariat avec l’éducation nationale, une opération « colis de Noël » pour les soldats français. Ces colis sont accompagnés de dessins réalisés par des élèves. Pour remercier les 240 enfants d’Indre-et-Loire ayant participé à cette initiative, l’association organisait, le vendredi 17 mai, un goûter et une remise de cadeaux dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Tours. Mais aussi la diffusion de vidéos de propagande sur l’opération militaire de la France au Sahel.

D’après La Nouvelle République, « tous les enseignants présents se réjouissent d’une telle initiative ludique qui permet aux écoliers de mieux comprendre le rôle des militaires ». On peut saluer l’esprit patriotique de ces profs : le dessin n’est plus un apprentissage à caractère artistique, mais une activité ludique destinée à remonter le moral de nos braves pioupious partis au front. Comme aux plus grandes heures de la IIIème République, la propagande scolaire tourne à plein régime.

Illustration : Tiendq (CC BY-NC-ND 2.0)


Article publié le 21 Mai 2019 sur Larotative.info