Une personne a été blessée et interpellée au cours d’une vaste opération menée, vendredi en début d’après-midi par les unités spéciales de la police fédérale dans le quartier de Schaerbeek, en région bruxelloise,

Le parquet fédéral belge, cité par l’agence de presse « Belga » qui a fait état de détonations entendues lors de cette opération, a indiqué que cette perquisition est en lien avec le déploiement antiterroriste de jeudi soir à Argenteuil en France.

Les environs du lieu de l’opération policière à laquelle ont pris part une cinquantaine d’homme cagoulés et qui visait une habitation, ont été fermés, encerclés par des agents lourdement armés et des camions militaires. Le service de déminage de l’armée est également sur place. Un robot de déminage a notamment pu être observé, selon les médias.

Selon la même source, qui cite des témoins, un tram passant par la place aurait été évacué et le trafic des transports en commun devant traverser ce périmètre a été complètement interrompu.

D’autres perquisitions ont été opérées jeudi dans ce quartier, débouchant sur l’arrestation de six personnes, dont l’identité n’a pas été donnée.

Bruxelles avait, rappelle-t-on, été frappée mardi par des attentats meurtriers contre l’aéroport de Bruxelles et contre une station du métro bruxellois faisant 31 morts et 300 blessés.