Mai 3, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
237 visites


Dans la nuit du 23 avril 2021 l’armée turque a lancé une opération militaire contre les zones de défense populaire antifasciste dans les montagnes libres du Kurdistan. L’opération militaire à commencé par viser différentes zones de guérilla au Bashur (nord de l’Irak) pour s’étendre finalement à des zone au Bakur (sud-est de la Turquie). Plusieurs centaines de soldats turcs sont déployés au sol et des avions de chasses bombarde constamment les zones attaquées.

Date symbolique

Cette opération fait suite à l’attaque qui a eu lieu dans la région de Garê (Nord-de l’irak) en février. Après la cuisante défaite subie par les forces d’invasion turques à Garê, l’état turc tente une nouvelle manœuvre pour éradiquer les guérillas du parti des travailleur.euse.s du Kurdistan (PKK). La date du début de l’opération à été soigneusement choisie. Au moment ou le monde commémorait le génocide arménien commis par la république turque au début du siècle, les forces coloniales lançaient leurs premiers assauts faisant suite à la longue histoire de génocide contre les minorités vivant en Turquie (aujourd’hui avec cette nouvelle opération en particulier les kurdes).

Complot international contre la révolution internationaliste

La rencontre entre le nouveau président américain Joe Biden et son homologue turc Recep Tayip Erdogan, leur a servi à trouver un accord afin de continuer leurs politiques néo-coloniales. Le soft-power américain tente de s’emparer du Nord-Est de la Syrie et du Kurdistan irakien en jouant le rôle de l’enclume pendant que la Turquie joue le rôle du marteau avec ses attaques militaires. Le but de la manœuvre est de forcer la main aux auto-adminsitrations populaires du Nord-Est de la Syrie (Rojava) à signer des accords avec les USA, tout en essayant d’éliminer le PKK et l’influence de ses éléments révolutionnaires en Mésopotamie.

Ces attaques et manœuvres diplomatiques machiavéliques, menacent l’ensemble du projet révolutionnaire de démocratie directe au Kurdistan.

Dans le même temps la région de Shengal subit les pressions de l’Etat irakien et du gouvernement nationaliste du KRG (Kurdistan autonome d’Irak) tout deux alliés notoire de la puissance impérialiste américaine. Au Rojava c’est l’autre face du monde impérialiste qui est entré en action le mois dernier. De violents affrontements ont opposé les forces de défense populaires (Asayish et HPC, HPC-JIN) aux milices pro-Assad (soutenues par l’Iran et la Russie) dans la ville de Qamislo. Autour de la région de Manbic près de la petite ville de Ayn-Issa ce sont les mercenaires djihadistes soutenus et armés par la Turquie qui continuent en permanence les tirs d’artillerie et les tentative d’infiltration en territoire autonome.

Pour dénoncer la guerre multilatérale impérialiste contre le projet révolutionnaire en Mésopotamie la coordination Riseup4Rojava à lancé un appel internationaliste traduit en 13 langues et relayé à travers le monde entier. Rejoignez la lutte, mobilisez-vous, organisez-vous !

#uniteinresistance #smashturkishfascism #bijiberxwedanagerila

Thread d’information sur twitter : https://twitter.com/riseup4rojava2/status/1388387464881053701

L’appel en français : https://riseup4rojava.org/call-for-action-against-attacks-on-medya-defense-areas-uniteinresistance-smashturkishfascism-24-04-2021/

R4R Francophonie




Source: Mars-infos.org