Mars 26, 2021
Par Paris Luttes
215 visites

On veut nous expulser, nous continuerons à squatter !

Suite à l’expulsion-réoccupation du Marbré et à l’approche de la prochaine audience de sa procédure d’expulsion, le 1er avril, nous proposons d’échanger autour des diverses pressions auxquelles les squatteur.euses doivent se confronter en plus de la justice. Comment se défendre face à des gros bras ? Quoi faire face à un harcèlement médiatique ? Etc… Ce sera ce dimanche 28 mars à 16h au marbré.

Pour alimenter ces discussions, on voulait parler d’expériences récentes comme la sale expulsion des occupant.e.s de l’avenue de Fronton à Toulouse en février dernier : l’affaire dite « Roland ». Un propriétaire qui, fâché que les squatteurs.euses bénéficient de la trève hivernale, a fait jouer ses contacts dans la presse locale (la Dépêche du midi) pour mettre une pression médiatique en jouant sur la figure du “pauvre petit proprio”. Un « influenceur » d’extrême droite a relayé l’histoire sur les réseaux. Sur place les journalistes, flics, fafs, justiciers locaux et autres gros bras ont harcelé et menacé le squat. Les occupant.e.s sont parti.e.s sous la pression, mais pas sans conséquences pour leurs expulseurs. En riposte, un incendie de quatre véhicules de la Dépêche a été déclenché (mais trop vite éteint) et la sauterie de victoire des expulseurs a été attaquée.

Début janvier, l’expulsion express du local de l’Arche place Sainte-Marthe à Paris et l’emballement médiatique qui l’a accompagné est un autre exemple parlant. Actuellement il y a aussi les histoires de squats qui, s’ils ne se font pas expulser, vivent des interventions policières pour des fêtes réelles ou présumées, interdites dans l’état d’urgence sanitaire.

Mais il y aussi plein d’endroits où face aux pressions, celleux qui occuppent les lieux s’organisent, se défendent et attaquent.

Rendez-vous le dimanche 28 mars 2021 à partir de 16h au Marbré réoccupé, 39 rue des deux communes à Montreuil !

Il y aura du goûter, mais n’hésitez pas à apporter vos gâteaux et boissons préférées ! Et pour celleux qui veulent, le film “Amer Béton” sera ensuite projeté dans la nouvelle cabane du Marbré !

Des participant.es à l’Assemblée du Marbré




Source: Paris-luttes.info