Anonyme-2104095

6 novembre 20:58

Déçu personne a griveaux. 3 gilets

Anonyme-2190468

6 novembre 23:12

J’y étais, sans doute aussi qq autres, mais bon ça fait bien peu, ah ah, dommage qu’on se soit pas parlé. Manquait le groupe central agrégateur équipé d’un ghost box (ça fait tte la différence) des précédents zaps. Dommage, parce qu’outre politiquement percutant (les précédents zaps ont été repris par la presse), c’est fun à faire de zapper ce salopard. D’autant que j’ai cru distinguer en guest star de ce troupeau immonde 3.0. la porte parole du gvt, Sibeth la matraque. On en aurait zappé 2 pour le prix d’un. Sans compter le public des startupers, ces zombis de Gotham. La réforme inouie de l’assurance chômage sera passée comme une lettre de ce qui reste de la pauvre Poste. On f’ra mieux la prochaine fois, peut-être. L’ordre régne. Le 16 ils nous attendent dans les rues avec leurs milliers de flics et leurs médias. En espérant qu’on aura des renforts d’étudiant(e)s, de lycéen(e)s, de chômeur(e)s, de syndiqué(e)s de base, de clowns, de n’importe qui… Paris dort profondément, limite coma.Inquiétant pour les jours qui viennent. RDV pour un ZAP du Griveaux lorsque l’énergumène viendra dans le 18e, ah ah, cette fois là on renouera avec une hausse massive du PNB de la mobilisation et de la colère. Juré, craché sur la REM.


Article publié le 08 Nov 2019 sur Paris-luttes.info