Mars 8, 2022
Par La Rotative (Tours)
312 visites

Après une longue période de suspension de l’activité du site, on a décidé de définitivement mettre fin à La Rotative. Non pas qu’on remette en doute l’utilité d’un tel outil, mais l’énergie et la dynamique collective qui nous semblent indispensables pour qu’il reste pertinent font défaut.

Lancée fin 2013, dans le cadre d’une dynamique qui a vu naître une quinzaine de sites d’info anti-autoritaires en France et en Suisse, La Rotative a offert pendant huit ans un espace collaboratif d’informations sur les luttes sociales et politiques en Touraine. Pendant ces huit années, près de 500 rédacteur-ices, ponctuels ou réguliers, ont contribué à la publication de plus de 3 000 articles : des annonces de manifestations, des entretiens avec les acteur-ices des luttes locales, des analyses et témoignages en tous genres… [1]

Par sa longévité, par son mode de fonctionnement, par sa volonté de donner à lire un large éventail de voix contestataires, La Rotative a constitué une expérience unique sur le territoire tourangeau. Elle a participé à révéler une réalité locale différente de celle qui est habituellement proposée par la presse quotidienne régionale, et permis de contrer les récits servis par les différents pouvoirs en place, des collectivités à la préfecture, en passant par la police et le patronat.

Cependant, au fil du temps, on a été rattrapé-es par un certain nombre de difficultés qui contribuent, à différents niveaux, à cette décision d’arrêt de l’activité du site : la baisse de l’énergie nécessaire à l’animation d’une telle plateforme ; les freins à l’écriture, qui rendent difficile la participation à un média basé essentiellement sur l’écrit ; le (relatif) anonymat du collectif d’animation, qui a pu engendrer des incompréhensions ou des tensions avec des contributeur-ices, aggravées par les limites de l’interface de publication ; la difficulté à intégrer de nouvelles personnes dans le collectif d’animation, renforcée par les contraintes liées à la crise sanitaire ; la tentation croissante pour les collectifs en lutte de se tourner exclusivement vers les réseaux sociaux, qui offrent l’illusion d’une possibilité de communication immédiate et directe.

Pour une bonne part, ces difficultés sont liées au fonctionnement de notre collectif et au choix que nous avions fait de réaliser un média web fonctionnant via une plateforme collaborative. D’autres formes sont à imaginer, pour que continuent d’exister un ou des médias locaux libres sur notre territoire.

Afin de dresser un bilan collectivement et d’ouvrir de nouvelles perspectives, nous organisons une après-midi de discussions le samedi 19 mars avec ceux et celles qui ont fait vivre La Rotative tout au long de ces années. Si vous souhaitez y participer, contactez-nous à l’adresse [email protected]

Merci encore à ceux et celles qui ont lu, écrit, relayé, soutenu La Rotative tout au long de cette aventure.




Source: Larotative.info