Décembre 19, 2020
Par Paris Luttes
299 visites


EMPLOI + SALAIRE + DÉMOCRATIE

=

UNE VRAIE COOPÉRATIVE DURABLE

Un employeur peu coopératif qui veut faire payer pour ses fautes

Cette fin d’année 2020, après avoir été durement éprouvés par la crise sanitaire et politique en attendant une crise économique en devenir, les salarié-e-s de la coopérative se voient imposé-e-s :

• un gel de salaires

• le refus par l’employeur de tenir son engagement sur l’instauration d’une vraie prime indépendante des bénéfices

• la promesse de baisser encore les effectifs dans les semaines et mois qui viennent alors que les frais de personnel augmentent du côté des cadres

Une mobilisation réussie contre vents, pluie et intimidations

Face au danger de la destruction d’emplois, de l’appauvrissement certain et de la perte définitive du sens du métier, une quarantaine de salarié-e-s ont rejoint les piquets de grève à Montreuil le 11 et une quinzaine celui de Boulogne le 12 décembre à l’appel de la CGT.

Rien n’y fait, la direction ne négocie plus rien et fait pression sur les grévistes, notamment en tenant de provoquer des incidents avec des client-e-s. Le bruit court que des collègues ont reçu des primes personnelles pour ne pas faire grève. Mais qu’importe ! La détermination et le calme mesuré des grévistes ont été démontrés sur ces deux longues journées dans le froid et la pluie.

Nous ne sommes pas seuls

Des camarades de la Conquête du pain, de Biocoop-Le retour à la terre et de la CGT ont apporté leur soutien sur place. La clientèle a très majoritairement exprimé son soutien et a souvent donné ses contacts pour être informé des suites du conflit. De futurs soutiens politiques pourraient s’y ajouter à l’avenir.

Ce n’est qu’un début !

On sait désormais que la coopérative est entrée dans une lutte sur la durée.

De nouvelles mobilisations de salarié-e-s suivront très bientôt, particulièrement pour stopper les baisses d’effectifs en magasin que la direction a annoncé « dans les semaines à venir » !

Pour plus d’information, allez sur le site du CSE des nouveaux Robinson :

Vous pouvez vous inscrire à la lettre d’informations et faire un don à la caisse de grève.




Source: Paris-luttes.info