Janvier 27, 2021
Par Extinction Rebellion France
368 visites


OLO (Ouvrons Les Oreilles)

Dans le RER D vers Gonesse

Début 2020, des dizaines de rebelles se sont relayés dans les métros, tramway et bus un peu partout en France notamment à Saint-Etienne et à Paris pour alerter sur le dérÚglement climatique et les destructions écologiques. On vient de reprendre avec un nouveau tract, que voici !

La France n’a jamais Ă©tĂ© aussi riche mais il y a 10 millions de pauvres d’aprĂšs l’INSEE (1). Trente mille enfants dorment dans la rue (2) alors qu’il y a trois fois plus de logements vides que de personnes sans domicile (3). Enfin, 41 milliardaires dĂ©tiennent autant que 20 millions de français.

Les classes moyennes et populaires descendent dans la rue pour rĂ©clamer plus de justice sociale ? C’est le mouvement des gilets jaunes. RĂ©sultat : 11 mort.e.s, 24 Ă©borgnĂ©.e.s, 5 mains arrachĂ©es et aucune remise en cause du systĂšme (4).

Violences, inĂ©galitĂ©s de salaires, temps partiel, aujourd’hui en 2020 le masculin l’emporte toujours sur le fĂ©minin (5).

Une agricultrice ou un agriculteur se suicide chaque jour (6).

Un milliard d’animaux sont abattus chaque annĂ©e en France, chaque jour 3 millions (7). Et leur misĂ©rable existence est le plus souvent un enfer partout dans le monde. Il est probable que ces mauvais traitements et la dĂ©forestation sont Ă  l’origine de la Covid19 qui est une zoonose, une maladie transmise Ă  l’homme par l’animal (8).

Les animaux sauvages ne reprĂ©sentent plus que 4% de la biomasse des mammifĂšres terrestres. L’humanitĂ© et son bĂ©tail reprĂ©sentent 96% (9).

80% des insectes volants (10) et 400 millions d’oiseaux ont disparu en Europe en 30 ans.

MĂ©tĂ©o France et le CNRS annoncent des tempĂ©ratures atteignant 55°C pour la seconde moitiĂ© du siĂšcle (11) soit 11°C de plus que le maximum observĂ© en 2003 lors de la canicule qui a tuĂ© 15000 personnes en France. Les plus rĂ©sistant.e.s survivront peut-ĂȘtre en buvant beaucoup. À condition qu’il y ait de l’eau ! En 2019, 4 000 habitant.e.s Ă©taient ravitaillĂ©.e.s par camions citernes en CorrĂšze (12).

Les marches, les pĂ©titions, les actions en justice, rien n’a fait flĂ©chir le pouvoir. Nous continuons notre course folle Ă  la croissance et nous dirigeons vers un monde inhabitable (13). Les plus riches se prĂ©parent : ils construisent des bunkers en Alaska ou en Nouvelle-ZĂ©lande pour survivre (14).

Le dernier mot est-il dit ? L’espĂ©rance doit-elle disparaĂźtre ?

Non !

Demain dĂ©pend de nous et nous le savons. Par consĂ©quent nous n’avons pas le droit de laisser tomber.
La seule choses sensĂ©e Ă  faire est d’actionner le freinage d’urgence.

Mettre fin à la pauvreté et au chÎmage ?

Abattre les systĂšmes d’oppression dont souffrent les femmes, les personnes racisĂ©es, les pays du sud, les minoritĂ©s, les animaux, etc. ?

Permettre aux agricultrices et agriculteurs de mieux vivre de leur beau mĂ©tierde et de rĂ©ussir la transition vers l’agroĂ©cologie ?

RĂ©duire considĂ©rablement la production de dĂ©chets et les activitĂ©s nocives pour l’environnement (agriculture intensive, transport aĂ©rien, automobile, plasturgie, nuclĂ©aire, etc.) sans casse sociale ?

Réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 80% pour atteindre la neutralité carbone en changeant profondément notre mode de vie sans perdre en qualité de vie ?

Oui ensemble nous le pouvons !

Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son aviditĂ©.

Comment ?

  • Sans homme ou femme providentiel.le, sans chef.fe qui commande,
  • Par la rĂ©sistance non violente, la dĂ©sobĂ©issance civile,
  • Par l’intelligence collective, la gouvernance partagĂ©e,
  • Par tous et pour tous, en ne laissant personne de cĂŽtĂ©,
  • Avec le concours des arts (musique, bandes dessinĂ©es, affiches, 
),
  • Avec le concours des experts qui alertent depuis des dĂ©cennies,
  • Avec bienveillance, en prenant soin de soi, des autres, du vivant et de cette belle planĂšte. Il n y a pas de planĂšte B.

Rejoignez nous pour vivre dans la joie et la bonne humeur le plus important combat de l’histoire de l’humanitĂ© et pour construire un avenir dĂ©sirable pour les enfants ! Notre combat est dĂ©sespĂ©rĂ© mais il est joyeux et le vivre est une aventure magnifique. C’est l’alternative, laisser faire ceux qui dĂ©truisent le vivant et notre avenir, qui est triste et dĂ©sespĂ©rante. Et la victoire est possible !

Les seules choses que le pouvoir ne sait pas gĂ©rer sont la non-violence et l’humour.
Nous devons apprendre Ă  vivre ensemble comme des frĂšres (et soeurs), sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiot.e.s.
Celleux qui ont le privilùge de savoir ont le devoir d’agir.




Source: Extinctionrebellion.fr