Lille, semaine du 19 septembre 2016

COLLECTIF DES OLIEUX
COMMUNIQUÉ N° 21


Dimanche 4 septembre
 : Le collectif des Olieux s’est réuni sur le parc pour un goûter festif après la décision du jugement du mardi 30 août. Les voisins sont descendus de leurs appartements pour partager ce moment avec nous et manifester une fois de plus leur soutien. Des jeunes ont pris la parole pour les remercier et nous avons continué la fête avec notre groupe de musique « Les oiseaux migrateurs ».

Vendredi 9 septembre : Encore une visite de la police pour faire un contrôle d’identité au parc. Nous condamnons cette pratique abusive et inutile ressemblant à du harcèlement. Tout d’abord, rappelons que suite au récent jugement, les jeunes ne peuvent pas être expulsés du parc ; de plus, toute arrestation suite à un contrôle d’identité sur le parc est considérée comme « arrestation déloyale » (argument avancé par l’avocate lors d’une audience conduisant à la libération d’un jeune). Nombreux ont été les soutiens qui ont répondu en se déplaçant sur le parc et qui ont pu témoigner des faits. Et ces témoignages n’arrêteront pas tant que continueront ces contrôles insensés.


MSF
 :
Juin 2016 : Arrivée de MSF aux Olieux avec plein de belles promesses ! Grosse réjouissance ! Néanmoins, nous sommes interloqués sur le fait qu’une ONG soit interpellée par la situation au parc. Cela met l’accent d’une part sur les difficultés auxquelles font face les jeunes ; d’autre part la présence de MSF peut dédommager les autorités compétentes de leur responsabilités. Très rapidement des toilettes chimiques sont installées sur le parc, MSF nous annonce aussi l’arrivée d’un médecin et d’un psychologue dans le but d’assurer un suivi médical et la distribution de kits individuels pour l’hygiène personnelle. Super !

Mi-Juillet 2016 : Toujours pas de médecin ni psychologue. Il faudra attendre le 21 août pour enfin voir arriver une équipe médicale avec son tant attendu camion ! Ils assurent leur présence sur le parc tous les après-midi dès le lendemain.

Aujourd’hui : Nous avons la sensation que la mission de MSF a finalement changé ou, du moins, nous a mal été présentée (ou peut être ne comprenons-nous pas les subtilités politiciennes ?). En fin de compte, MSF ne vient pas soigner les jeunes, mais établir un diagnostic sur les difficultés d’accès au soin dans les services existants à Lille. Et cette mission ne dure que 6 semaines ! Pour leur enquête, les « médecins » font remplir des questionnaires aux jeunes, mais une partie de ceux-ci ressemblent étrangement à l’interview EMA (Evaluation Mise à l’Abri effectuée par le Département, que les jeunes passent à leur arrivée en France). Un exemple : combien de femmes a ton père ? Comment était ta vie au pays ? Quel est ton parcours migratoire ?, etc. En quoi le recueil de ces renseignements vont aider pour l’accès aux soins ? C’est un scandale. Des médecins ne sont-ils pas censés connaître les troubles psychologiques que cela peut causer aux jeunes en leur demandant de revivre leur histoire ? De plus, nous nous demandons quel va être l’usage de la collecte des données ? Enfin, en raison des restrictions budgétaires, MSF est venu nous dire qu’il ne
pourrait peut-être plus assurer le nettoyage et l’entretien des toilettes placées sur le parc…
Finalement, ils honoreront leur engagement jusqu’à fin décembre…

Aide Médicale D’État (AME) :
Depuis mi-juillet, les jeunes se voient systématiquement refuser l’AME auprès de la CPAM. La raison du refus : Problème d’identité… Depuis quand la CPAM est-elle une succursale de la PAF (Police aux Frontières) ? Rappelons que l’AME est un droit pour toute personne ne pouvant prétendre à la CMU (Couverture Médicale Universelle). En attendant, les jeunes ne peuvent donc pas bénéficier de soins médicaux.

Samedi 10 septembre 2016 : Norrent-Fontes
Une journée « Champs de résistance » était organisée sur le camp de Norrent-Fontes menacé d’expulsion. Plusieurs jeunes et soutiens s’y sont rendus. Forte mobilisation pour cette journée de partage et d’échanges autour d’une auberge espagnole, de concerts, d’un atelier de sérigraphie sur tee-shirts…
L’audience concernant l’expulsion a eu lieu le 14 septembre au tribunal de Béthune et la décision sera rendue le 12 octobre…