Mai 23, 2021
Par Le Monde Libertaire
230 visites


Les œufs à la coq sont parfaitement indigestes.
Les œufs mollets vous font une belle jambe.
Les œufs à la gitane ont la préférence des Gauloises.
Les œufs à la macédoine agréent peu aux Albanais.
Les œufs brouillés chiffonnent les fêtards.
Les œufs Bercy ont la préférence du grand capital.
Les œufs à l’oseille satisferaient ceux qui en manquent.
Les œufs au gratin sont le nec plus ultra.
Les œufs pochés sont servis aux pochards.
Les œufs frits complaisent aux amoureux.
Les œufs cocotte séduisaient les poules des années folles.
Les œufs au beurre noir donnent des cernes.
Les œufs en gelée sont recommandés après une dégelée.
Les œufs à la truffe ont la préférence des propriétaires canins.
Les œufs durs sont un succédané de la salade de cailloux.
Les œufs aux pâtes sont à base de mouches.
Les œufs sur le plat aplanissent les conflits conjugaux.
Les œufs lorrains n’ont pas bonne presse en Alsace.
Les œufs aux fines herbes se marient à la liqueur de chanvre.
Les œufs déguisés sont associés aux scènes de charivari.
Les œufs au bleu d’Auvergne sont au menu de la bleusaille.
Les œufs à la bucheronne se partagent à la hache.
Les œufs à l’ail dégagent des effluves d’aisselle.
Les œufs aurore sont le dernier met du condamné.
Les œufs au Bacon sont plébiscités par les peintres maudits.
Les œufs aux tomates sont craints de tous les pourris.
Les œufs mimosa sont repiqués par les fleuristes.
Les œufs Bénédicte sont consacrés par les bénédictins.
Les œufs miroir réfléchissent nos idées noires.
Les œufs à la neige se sniffent à la paille.
Les œufs Mayonnaise ont la cote à Dijon.
Les œufs parfaits réunissent toutes les qualités.

Céd.




Source: Monde-libertaire.fr