Les conséquences du projet de contournement de Strasbourg sur les populations à l’ouest sont méconnues d’elles. Aujourd’hui, les flux radiant en direction de Strasbourg le matin et inversement le soir, voient un trafic routier important, souvent saturé. Des maires plutôt favorables au GCO osent affirmer qu’avec cette nouvelle infrastructure, les conditions de circulation pour leurs administrés vont s’améliorer. Or, c’est tout le contraire qui va se produire.

Avec 14 000 véhicules/jour semaine en plus des 25 000 comptabilisés aujourd’hui sur l’axe Saverne – Strasbourg à l’entrée de l’autoroute A351, le GCO va faire fuir des automobilistes de cet axe et où vont-ils sortir pour un grand nombre ? A Wolfisheim !

Wolfisheim

Vendredi 16 février, des militants anti-GCO seront présents à Wolfisheim au rond-point à l’intersection de la D451 et D63, à proximité de l’autoroute A351.
Se faire voir et sensibiliser les automobilistes…

Rendez-vous à 17h (jusqu’à 18h30) :
sur le rond-point à l’intersection avec la D451 et D63, à côté de l’autoroute A351

Vendenheim

Rendez-vous à partir de 17h :
à l’entrée sud de Vendenheim,
dans la direction de Brumath, sur la D263,
au rond-point, à l’intersection avec la rue des Artisans
(après Cora – devant le commerce Thiriet/Beisser).

Source: http://zad.nadir.org/spip.php?article5152 -