Depuis jeudi dernier, nous vivons la plus grande grève générale que nous ayons connu depuis 1995. Dans ce contexte, les étudiant.e.s mobilisé.e.s depuis plusieurs mois ont mis en oeuvres diverses actions en plus de se retrouver lors des manifestations.

78875949_2507445029528034_3632894483844038656_n-medium

Vendredi dernier, l’AG etudiante pour éviter un nouveau blocage a décidé d’envoyer une demande de banalisation -annulation des cours et examens- à la présidence pour ce mardi 10 décembre.
Cette demande s’est vue refusée. (En photo, la réponse de l’Université de Rennes au sujet de cette mobilisation nationale. Nous ne sommes visiblement pas logé à la même enseigne.)

Suite à cette réponse négative de notre présidence, et en prévision de cette nouvelle journée de mobilisation, une réunion exceptionnelle s’est tenue aujourd’hui. Une occupation ponctuelle des amphithéatres D et E a été actée pour cette journée nationale de grève afin de marquer notre détermination.

Ce soir soyons nombreu.x.ses a occuper ce lieu.
Demain, nous vous invitons au petit déjeuner dès 7h !
Cet espace sera ouvert à tou.te.s afin de pouvoir réaliser des réunions sur les réformes en cours à partir de 10h, puis d’organiser le cortège pour la manifestation de 14h en centre ville !

Venez nombreu.x.ses pour la nuit ! Faisons du 10 décembre une nouvelle date de mobilisation réussie !


Article publié le 09 Déc 2019 sur Nantes.indymedia.org