Janvier 25, 2022
Par Sans Nom
152 visites

traduit de l’allemand de chronik, 3 novembre 2021

(Süddeutsche Zeitung, 3 novembre 2021). Mercredi matin tôt, un incendie dans une gravière à Oberhaching, en banlieue de Munich, a provoqué plus d’un million d’euros de dégâts. Après être arrivés sur place peu après 5h du matin, il a fallu environ une heure aux pompiers pour éteindre les machines et les équipements de chantier en feu. En raison des soupçons d’incendie volontaire, la police criminelle est en charge de l’enquête. Des fonctionnaires du commissariat 13, compétent pour les affaires d’incendies, ont procédé à de vastes relevés de traces et indices. Par ailleurs, des liens possibles avec d’autres affaires sont examinés. Pour ce faire, le commissariat 43 qui s’occupe des délits aux motivations politiques en provenance de la mouvance d’extrême-gauche a été mis à contribution.

Au moins d’août, il y avait déjà eu une attaque incendiaire encore non-élucidée contre une gravière à Planegg avec des millions de dégâts. À l’époque, une portion de 350 mètres d’une bande transporteuse elle-même longue de plusieurs kilomètres avait été détruite près du domaine forestier de la forêt de Kasten. C’est là que l’été des activistes du climat avaient monté un camp de protestation et occupé des arbres, manifestant ainsi contre l’abatage redouté de la forêt pour développer une autre gravière. Lorsqu‘une attaque incendiaire à l’est de Munich avait paralysé en mai dernier l’approvisionnement en électricité, les plans d’abatage pour la forêt de Kasten avaient été explicitement nommés comme motivation de cette action dans un communiqué de revendication. À notre connaissance, l’entreprise touchée cette fois ci n’est en tout cas pas active dans cette région. La police recherche des témoins qui auraient remarqué le mercredi matin des personnes ou des véhicules suspects à Oberhaching, aux alentours des rues Lanzenhaarer et Münchnerstrasse …


(Abendzeitung, 4 novembre 2021). Jeudi, suite à l’incendie contre une gravière à Oberhaching, des policiers ont distribué des appels à témoins aux alentours. De plus ils se sont déployés pour poser des questions aux habitants. Il s’agissait de savoir si quelqu’un dans les environs de la rue Lanzenhaarer aurait remarqué quelque chose de suspect ces derniers temps.

Les policiers sont à la recherche de personnes venues d’ailleurs qui se seraient comportées de manière inhabituelle, de voitures inconnues et se renseignent même sur des cyclistes.
Aucune piste significative pour l’instant – la sûreté d’État enquête

Selon un porte-parole de la police, depuis l’incendie quelques indices auraient été fournis par la population, « Chacun d’entre eux est examiné, tout est vérifié».

Mercredi , vers 5h du matin, l’alarme s’est déclenchée sur le le site de l’entreprise à l’est de Oberhaching. Des parties de bâtiments de la gravière, une bande transporteuse ainsi que plusieurs engins de chantier étaient en flammes. La police pense qu’il s’agit d’un incendie volontaire. Les dégâts s’élèveraient à environ un million d’euros.

Les enquêteurs examinent s’il existe un lien avec des affaires similaires. En août une attaque incendiaire avait été réalisée contre la gravière dans la forêt Kasten. À l’époque le ou les auteurs avaient également mis le feu à une bande transporteuse. Montant des dégâts : près d’un million d’euros.

En conséquence d’une attaque incendiaire contre des câbles électriques dans une tranchée près de la gare de l’Est, des milliers de Munichois avaient été privés de courant pendant des heures.




Source: Sansnom.noblogs.org