Mai 24, 2022
Par Attaque
248 visites

Noticias de la guerra social / dimanche 22 mai 2022

Une attaque contre la société Fullclean Securityn, dirigée par l’ex-policier mutilateur Claudio Crespo

Nous avons attaqué avec de l’explosif l’entreprise de sécurité privée de Claudio Crespo Guzmán, ex-flic, mutilateur, cocaïnomane et membre des groupes de choc du fascisme au Chili !

La nuit du vendredi 20 de ce Mai Noir, nous nous sommes allés à la Fullclean Security, dans la calle Roman Diaz n° 2161, à Ñuñoa [ville huppée de la banlieue est de Santiago ; NdAtt.], pour harceler ce mercenaire qui, impossibilité de continuer à réprimer en uniforme, a créé une entreprise privée, de façon à avoir une manière de substitution d’exercer le pouvoir et le contrôle.

Dans ce lieu, on peut voir que les agences de maintient de l’ordre, qu’elles soient étatiques ou privées, entretiennent une relation nécessaire à la perpétuation de leurs privilèges et de leur autorité. Les activités répressives sont une partie essentielle de son mécanisme d’approbation, de ce fait, il n’existe pas et jamais n’existera un État qui n’emprisonne pas, ne mutile pas ou n’assassine pas celles/ceux qui s’interposent sur son chemin de dévastation et de violence permanente. Ces actes correspondent à la continuité d’une politique étatique qui transcende les gouvernements en place, qu’ils soient de droite, de gauche, plurinationaux ou conventionnels. Il n’y a pas besoin de faire de différences entre les dirigeants de la mafia : toute autorité est également mauvaise.

Face à cette réalité répressive, nous nous solidarisons, de manière combative, avec le prisonnier subversif Marcelo Villarroel, qui se trouve encore en prison seulement à cause des condamnations émises par la justice militaire, héritage du dictateur Pinochet et perpétuées par les gouvernements et les gestionnaires intellectuels de la démocratie, y compris ce qui reste du gouvernement Boric. Nous appelons à l’agitation, du 23 au 30 mai, pour la liberté de notre compagnon.

Parce qu’un feu puissant n’est que la continuation d’une petite étincelle, cette action va à la mémoire de notre frère et compagnon Mauricio Morales, dont les idées et les pratiques de liberté continuent à être une bombe contagieuse.

Nous saluons les compas qui, dans les lycées et les rues, gardent en vie le combat pour la liberté, en méprisant, par le feu et la désobéissance, l’espoir dans les institutions.

Une accolade fraternelle et révolutionnaire à Pato Gallardo, combattant infatigable qui est décédé ces jours-ci, en laissant une histoire engagée de lutte, pendant la dictature et la démocratie.

Salutations et liberté pour nos prisonnier.e.s.

Nous sommes en colère et nous sommes à bout de patience ; ne dites pas que nous sommes peux, dites que nous sommes.

Nous envoyons des salutations et de la force aux groupes La Negra Venganza, Grupo Autónomo Revolucionario del Maule, Grupo de Respuesta Animal, Fracción Autonómica Cristián Valdebenito, Células Revolucionarias Nicolás Neira, Célula Anticapitalista Simón Radowitzky, ainsi qu’à ceux/celles qui persistent dans l’attaque partout dans le monde.

Nouvelle Subversion
La liberté ou la mort

Cellules révolutionnaires Mauricio Morales

*****

Note de Noticias de la guerra social :

La nuit du 20 mai 2022, une forte explosion a réveillé les habitants de la commune de Ñuñoa. Le bruit provenait de l’entreprise Fullclean Security, dans la calle Román Díaz n° 2161.

Cette innocente entreprise est la propriété de Claudio Crespo, un policier bien connu qui a participé à une série de mutilations des yeux, pendant la révolte de 2019, dont la cécité complète causée à Gustavo Gatica.

L’appareil n’a pas causé de dommages structurels ni de blessés et du personnel de l’OS-9 et de Labocar est rapidement arrivé sur les lieux, où il a trouvé des morceaux de câbles, des minuteries et une batterie. Le Parquet Sud [le parquet en charge du sud de la métropole de Santiago, spécialisé aussi dans l’antiterrorisme ; NdAtt.] a pris en charge l’enquête, et jusqu’à présent il n’y a eu aucune arrestation.

Peu après, les Cellules révolutionnaires Mauricio Morales ont revendiqué l’attaque, par un e-mail.




Source: Attaque.noblogs.org