Avril 7, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
83 visites


NUIT DEBOUT MARSEILLE

COMPTE RENDU DE l’AG de la NUIT DEBOUT MARDI 36 MARS (5 avril) 2016 MARSEILLE, COURS JULIEN

Hier soir une assemblée s’est tenue sur l’esplanade du Cours Julien (13006) dans la dynamique des Nuits Debout. Le rassemblement s’était d’abord fait autour de la projection du reportage Cash Investigation sur la Place Paul Cézanne. Face aux soucis techniques, un groupe a décidé de se déplacer vers le Cours Julien afin de proposer qu’un échange ait lieu.

Ce mouvement spontané a regroupé dans un premier temps une trentaine de jeunes (lycéens, étudiants, jeunes travailleurs) puis à pris de l’ampleur au fur et à mesure que l’ont rejoint des personnes plus bigarrées.

Cette assemblée s’est grosso modo tenue de 22h à minuit. Parallèlement de nombreux groupes de discussions plus petits se sont formés autour et ont continué après que le cercle principal s’est dispersé.

Cet échange de paroles a permis à de nombreuses personnes d’exprimer leurs envies et leurs attentes vis-à-vis des Nuits Debout et du mouvement social né autour de la lutte contre la loi El Khomri. Les interventions ont été foisonnantes, reflets de la diversité des personnes présentes, des motifs de lutte et de mécontentements, mais aussi des propositions et des actions à venir.

Nombreux ont été ceux qui ont réclamé la définition d’objectifs, de buts clairs. De manière générale, il semble que ce qui nous unit soit un mécontentement grandissant face à un système qui exploite et qui exclut. Quelle que soit la façon dont nous sommes touchés personnellement, nous ressentons tous une exaspération croissante. En transformant cette colère en mouvement collectif, horizontal et constructif, nous sommes convaincus d’avoir le pouvoir de créer du changement.

Le rassemblement de la Nuit Debout en soi constitue une étape décisive car il s’agit d’une initiative populaire de réappropriation de la chose publique qui contredit toutes les déclarations politico-médiatiques qui depuis des années affirment la dépolitisation et la passivité de la société française.

Le premier objectif de la Nuit Debout est donc de créer et de faire vivre un espace commun, ouvert, inclusif qui offre les conditions de la convergence des luttes.

La Nuit Debout se veut un rendez-vous régulier qui matérialise notre besoin pressant de définir un nouveau projet de société par la tenue d’ateliers de réflexion, des stands d’informations, d’interventions divers, de préparation d’actions, de partages festifs etc. Le mouvement doit sans cesse s’accroître et ne jamais s’institutionnaliser, toute manifestation recevra l’attention qu’elle mérite et bénéficiera de la dynamique du mouvement.

Nous souhaitons fortement sortir de l’impression d’entre-soi qui nous touche souvent lors des réunions qui se tiennent tout au long de l’année. Nous voulons aller au delà de la fragmentation de la société française et, à notre échelle, de la fragmentation de la ville de Marseille.

Des initiatives ont ainsi été lancées afin de sortir de nos cercles habituels :

  • une équipe s’est constituée dans le but de se rendre dans les Quartiers Nord de Marseille afin d’informer les habitants et de les enjoindre à venir participer aux Nuits Debout à venir.
  • des propositions ont été faites pour qu’un travail de communication en ligne soit effectué, mais aussi un porte-à-porte.

Un débat a eu lieu concernant le choix du lieu de la Nuit Blanche. De manière quasi-unanime nous avons conclu que le Cours Julien nous limitait aux habitués de cet espace et ne nous donnait pas la visibilité que nous recherchons. L’envie d’occuper le Vieux Port ou la Joliette a été formulée. Cependant plusieurs avis ont fait valoir que l’occupation de ces espaces hautement symbolique en terme de lutte urbaine se rattachait plutôt à des actions coordonnées, car nous en serions rapidement délogés. Les Réformés, la Plaine et Belsunce ont été évoqués.

En l’absence de consensus nous proposons que le rassemblement de ce mercredi 37 mars ait lieu à nouveau sur le Cours Julien et que le choix du lieu de Samedi soit une des premières questions débattues.



En résumé, les discussions d’hier soir nous ont montré que nous étions capables de réussir à échanger spontanément et à nous écouter de manière bienveillante.

Nous avons pris conscience de la nécessité de nous organiser et de structurer le mouvement afin que celui-ci continue à croître.

ASSEMBLÉE DE CE MERCREDI 37 MARS 20h, COURS JULIEN ET PRÉPARATION DE LA NUIT DEBOUT DE SAMEDI

L’assemblée de ce soir (20h au Cours Ju) va donc se concentrer avant tout sur des questions pratiques et logistiques afin que la Nuit Debout de Samedi puisse rassembler le maximum de gens possible dans les meilleures conditions. Que tout les gens qui ont envie de s’investir dans l’organisation, ainsi que tous ceux qui ont des idées à proposer, viennent.

Pour l’instant les besoins suivants ont été soulignés :

Entrer en liaison avec les collectifs qui se sont formés autour de la lutte contre la loi Travail et ceux plus anciens, afin de concentrer les énergies et les ressources : collectif 13enlutte, comité de liaison de l’assemblée en lutte, Assemblée de la Plaine, comités lycées et étudiants, des associations, les groupes de travailleurs, ainsi que tous les journaux et les sites d’info alternatifs etc.

Afin que la Nuit Debout de Samedi qui se tiendra après les grandes manifestations de l’après-midi concrétise nos aspirations, nous avons besoin qu’un soutien logistique se mette en place.

  • cantine collective (contacter Disco Soupe et les asso ayant du matériel comme le Dar Lamifa, la Casa Consolat…), ce qui signifie aussi organiser des récup.
  • mobiliers, tables, éclairage etc. (contacter le Cristofol).
  • matériel de projection vidéo (contacter le Vidéodrome).

Nous avons clairement besoin de communiquer autour des Nuit Debout afin de rassembler le plus grand nombre de personnes et de faire circuler les idées et les propositions.

  • réaliser des tracts, des affiches : dessins, écriture,..
  • prendre contact avec la cellule d’action graphique (ils ont une page fb)
  • monter une équipe de tracteurs-colleurs.
  • créer un groupe de photographes, vidéastes, preneurs de son (contacter le Polygone étoilé par ex).
  • créer un journal mural
  • monter un atelier de fabrication de banderoles renforcées

Pour que tout le monde puisse profiter des échanges, il faudrait aussi s’occuper de la logistique des tribunes.

  • inviter des personnes dont les idées mérites d’être partagées en place publique (pourquoi ne pas proposer à Frédéric Lordon et à d’autres un petit voyage dans le Sud … )
  • trouver une sono (contacter Solidaires, Marseille Trop Puissant ou encore la CNT…).
  • proposer des thématiques d’ateliers.

Enfin que ceux qui veulent contribuer par leur présence ou amener une vision complémentaire du mouvement n’hésitent pas à se ramener.

En espérant vous voir nombreux, car

Ensemble, Nous Sommes de la Dynamite !!

Nous essayons au maximum de faire tourner l’info :

Deux pages fb centralisent pour l’instant l’organisation de la Nuit Debout à Marseille

Nuit Debout Marseille : assemblée populaire
https://www.facebook.com/groups/167816760277993/?fref=ts

Nuit Debout La Suite
https://www.facebook.com/events/788558954609897/789967701135689/

Faites tourner !




Source: