Avril 24, 2016
Par Rebellyon
54 visites


Vendredi 22 au soir par deux fois, des groupes d’extrême droite lyonnais ont essayé d’attaquer le rassemblement de Nuit Debout place Guichard. Après avoir lâchement attaqué 2 personnes isolées, ils repartiront en courant -comme à leur habitude- devant le reste du rassemblement qui se préparait à les affronter en rang serré…

Dans la nuit du 22 au 23 avril vers 1H30 du matin entre 5 et 7 guignols ont essayé de prendre possession de la place Guichard au cri de “ici c’est le GUD”.

Ils ont commencé avec grand courage par attaquer violemment 2 participants isolés, assis à coté de la Bourse du travail. Dès que le reste des personnes présentes à nuit debout s’en sont rendues compte, elles se sont rassemblées pour riposter. Les nervis du GUD ont alors procédé à des jets de bouteilles vers la foule. Mais devant un bloc déterminé, ils ont préféré fuir et se sont faits pourchasser jusqu’au pont de Cordeliers où ils se sont évanouis dans la nuit.

À 2h15 un deuxième assaut a eu lieu, de l’autre côté de la place. Cette fois par des individus se revendiquant de “l’Action Française”. Ils ont commencé à arracher les panneaux d’accueil et à envoyer des bouteilles. Mais des flics s’étant rendus sur place, suite à la première attaque. Aucune agression de la part des royalistes ni riposte n’a donc été possible, la police s’interpose en quelques secondes et interpelle 3 des assaillants qui auraient été placés en garde a vue.

Par la suite plusieurs véhicules vraisemblablement remplis par le même genre d’énergumènes d’extrême droite, ont circulé dans le quartier en proférant des menaces de mort tout en promettant de revenir.





Source: