Après des débuts quelque peu chaotiques où des sensibilités politiques quasi antagonistes se sont rencontrées, “Nuits Debout” a avancé sur le terrain du positionnement contre le fascisme, le sexisme, le racisme et l’homophobie.

Prenant en compte les nécessités pratiques de la convergence des luttes, d’une part, et de cohérence dans la construction d’une base commune d’action, d’autre part, les AG de “Nuits Debout” répondent aux réserves émises, notamment par le Collectif Brestois contre la Loi Travail et le Comité de défense de l’Hôpital Public.

Nuits Debout se pose en conséquence comme une assemblée ouverte se positionnant et luttant contre toute idée ou action raciste, sexiste, fasciste ou homophobe.

Sur le fond, ces prises de position ont donné lieu à plusieurs actions. Jeudi soir, une partie des Nuits Debout s’est rendue à Bellevue pour une action de sensibilisation à la patinoire. Les retours sont excellents, tant au niveau des discussions engagées que du rapprochement concrètement opéré avec les habitant-e-s de Bellevue puisque plusieurs personnes se sont jointes au retour à la place Guérin, ainsi qu’aux débats de la fin de soirée.

Nuits Debout déménage ce soir, vendredi 15 avril, de la Place Guérin vers la Place de la Liberté. Le rassemblement est, comme tous les soirs, prévu à 18h. Seront notamment discutées les modalités concrètes de la descente, avant d’entamer le déménagement vers 19h30.

Dans un souci d’émancipation à la légalité forcée, Nuits Debout Brest n’a pas demandé l’autorisation à la mairie.

Les infos sur les comptes rendus d’ assemblées générales soir par soir, ainsi que les propositions d’action et les comptes rendus de commissions spéciales sont disponibles sur la page Facebook des Nuits Debout Brest