Décembre 2, 2020
Par Manif Est
312 visites


A la suite d’un changement de trajet : Rassemblement Place de la République à 14h, manifestation déclarée.

Dans des conditions de débat dégradées, indignes d’une démocratie, le Parlement a engagé le 17 novembre dernier l’examen d’une proposition de loi sur la « sécurité globale » qui, dans différents articles, porte atteinte aux droits et libertés des citoyennes et citoyens.

A cette occasion, ce sont les forces vives de notre pays qui se sont très fortement mobilisées ces derniers jours dans de nombreuses villes encadrées par des forces de l’ordre appliquant un nouveau schéma national du maintien de l’ordre qui a engendré de nombreuses limitations à la liberté de manifester.

L’Organisation des Nations unies (ONU), saisie par la Ligue des droits de l’Homme (LDH), a adressé, le 12 novembre 2020, à monsieur le président de la République des recommandations concernant la proposition de loi « Sécurité globale ».

Les termes utilisés sont particulièrement sévères « L’information du public et la publication d’images et d’enregistrements relatifs à des interventions de police sont non seulement essentiels pour le respect du droit à l’information, mais elles sont en outre légitimes dans le cadre du contrôle démocratique des institutions publiques ».

Elle considère ainsi de manière claire et sans ambiguïté que l’infraction de diffusion malveillante d’images des forces de l’ordre n’est pas conforme aux principes de légalité, nécessité et proportionnalité. Par ailleurs, les rapporteurs spéciaux considèrent que l’instauration de la surveillance par drone et celle de la centralisation des images de cameras-piéton avec accès direct par les autorités policières, soulèvent d’innombrables problématiques quant aux garanties du public et à leurs libertés fondamentales.

Nous voulons, à Strasbourg, exprimer aussi en grand nombre notre refus de ce texte et plus largement contre la mise en œuvre de textes et de mesures toujours plus sécuritaires et liberticides.

Entrave au droit à l’information, au droit à manifester, au contrôle citoyen sur la mise en œuvre de l’autorité publique, surveillance policière toujours plus poussée, élargissement croissant des pouvoirs des polices municipale et des sociétés privées de sécurité … assez !

Lire la suite ici




Source: Manif-est.info