Février 1, 2021
Par Actualités Sur Les CRA
157 visites


Depuis une semaine, 12 nouvelles personnes ont été testées positives au bâtiment 1 du CRA de Vincennes et ont été emmenées à l’extérieur du centre. C’est le plus gros cluster dans le centre de rétention parisien depuis le début de la pandémie. Les chiffres sont d’ailleurs certainement sous-estimés, puisque beaucoup refusent toujours de se faire tester. C’est en effet toujours l’un des seuls moyens de lutte efficace pour éviter sa propre déportation. 
La nouvelle serait même arrivée dans les commissariats, où les flics refusent de mettre en garde à vue les personnes venant du bâtiment 1 et les renvoient directement au Centre de Rétention.
Si de nouvelles mesures sont mises en place pour tenter de ralentir sa propagation à l’intérieur, celles-ci  semblent bien absurdes face notamment à la simple difficulté éprouvée par les personnes enfermées pour obtenir un masque à l’accueil ou même face à l’absence pure et simple de gel hydroalcoolique !
« Ici, il y a beaucoup de changements. Comme le CRA, ici, il est archi touché par le Covid, il y a une douzaine de cas en une semaine qui ont été détectés ! Et du coup ils ne servent plus à manger dans le réfectoire. Parce qu’on regroupait tout de monde dans le même réfectoire. Moi j’attendais que tout le monde sorte pour manger, je ne mangeais pas avec les gens. Mais les gens se regroupaient pour aller manger et là ils ont arrêté le réfectoire, tu viens ils te donnent un sac et puis tu vas manger dans ta chambre.
Les douze personnes ils les ont embarquées, ils les ont emmenées. On ne sait pas où. Ils les ont retirées et puis ici ils ont fait une septaine. C’est-à-dire 7 jours sans visites, sans rien. Mes enfants sont venus parce que j’ai deux enfants qui viennent me voir tous les mercredi. Ils sont venus ce mercredi et on ne les a pas laissé rentrer en fait ! La septaine elle a commencé ce mercredi là. Il n’y a aucun mouvement, plus de vie, rien.
Dans le bâtiment, on est encore une soixantaine de personnes, je crois. Pour l’instant, depuis mercredi, ils n’amènent plus personne de nouveau. Les masques, il faut se battre pour en avoir ! Il faut demander à l’accueil et ça dépend de l’humeur du policier et des jours. Des fois il te dit non, des fois il te dit oui, ça dépend. Hygiène zéro.
Ils voulaient nous faire des tests, mais les gens refusent parce qu’avec les tests il peuvent te ramener au bled. Donc voilà, personne n’accepte de faire les tests. Du coup ils t’amènent direct en garde à vue, mais même les gardes à vue la police n’accepte plus. Parce que hier ils ont embarqué deux personnes pour une garde à vue. Ils les ont emmenés jusque là-bas et ils ont demandé : « Vous venez d’où ? », ils ont répondu : « Cra 1 », et ils ont dit : « Non, on veut pas ! ». Donc du coup ils les ont ramené tout de suite ! A cause du Covid ! Quand on dit « CRA 1 » personne n’en veut ! Parce qu’il y a trop de covid !« . Je suis sûr qu’il va encore il en avoir d’autres. Parce que 12 en une semaine !
Les flics ne nous ont rien dit par rapport à la fermeture des frontières. Pour l’instant. Mais tout le monde est au courant que les frontières sont fermées. Donc je pense que ceux qui sont hors d’Europe ils seront relâchés, j’espère bien. Ça serait logique ! Ça rentrera en vigueur dimanche à midi. J’espère bien. »

Avec ou sans covid, liberté pour toutes et tous !




Source: Abaslescra.noblogs.org