Juin 15, 2016
Par Paris Luttes
69 visites


Harcèlement !

Agressions sexuelles !

Stop !

Fin de l’omerta à la Poste !

(…)

La Poste n’est pas épargnée par ce type de comportement qui peut ruiner notre vie, notre couple, notre santé, lorsqu’on est une femme et que l’on subit de telles agressions, qui plus est de la part d’un supérieur ! Un nouveau cas vient d’être révélé en Essonne, au courrier, dans un centre Distribution… Nous nous plaçons résolument aux côtés des copines et collègues qui subissent ces agressions ! Sifflons la fin de la récré ! Témoignons, parlons…

(…)

Rappel : protection des témoins ou des victimes !

Le Bulletin des Ressources Humaines (BRH) n°178 du 22 août 2014 de la Poste (Prévention et traitement des situations de harcèlement sexuel et moral) prévoit que :

« Il relève également de la responsabilité du Directeur du NOD de veiller à l’absence de toute forme de discrimination à l’égard des victimes d’actes de harcèlement sexuel et des personnes qui en ont témoigné. L’article L. 1153-2 du code du travail prévoient la nullité des sanctions, du licenciement ou des mesures discriminatoires prise à l’encontre d’un collaborateur, d’un candidat au recrutement, à un stage ou une période de formation ayant subi ou refusé de subir un harcèlement sexuel ou ayant témoigné de tels faits. »





Source: