Janvier 20, 2021
Par Basse Chaine
256 visites


C’est une immense victoire pour tous les peuples de la terre et un évènement marquant dans l’histoire de l’humanité !

Un nouveau processus s’engage dont l’objectif est clairement l’élimination totale et définitive des armes nucléaires.

Ce traité s’appliquera donc dès le 22 janvier 2021.

- Il interdit l’utilisation, le développement, la production, les essais, le stationnement, le stockage et la menace d’utilisation des armes nucléaires.

- Il fixe comme objectif l’élimination complète des armes nucléaires. Il précise donc comment un État qui possède des armes nucléaires peut adhérer au traité.

– Il déclare que les États, notamment ceux qui ont réalisé des essais nucléaires, s’engagent :

- à fournir une assistance aux victimes,

- à remettre en état l’environnement des zones affectées.

La prochaine étape se traduira par une campagne nationale et internationale d’actions pour gagner la signature et la ratification de ce traité par les 9 États possédant des armes nucléaires, dont la France, et par tous les États du monde.

Ces armes abominables sont illégales, dangereuses, coûteuses, éthiquement inadmissibles. Rien ni personne ne doit s’opposer à leur élimination totale et définitive. Nul État ne peut rester hors-la-loi internationale et humanitaire. Nul État ne peut avoir le droit de vie et de mort sur le reste de l’humanité.

Le gouvernement français doit faire un geste politique lisible internationalement en exprimant son soutien au processus en cours. Il doit annoncer le gel immédiat des programmes de modernisation des armes nucléaires en cours. C’est ainsi de l’ordre de 100 milliards d’euros sur 15 ans qui seraient libérés pour la santé, le hôpitaux publics, l’éducation, la transition écologique.

« Une guerre nucléaire aurait des conséquences humaines et environnementales dramatiques et des répercussions profondes sur la santé des générations actuelles et futures »




Source: Basse-chaine.info