Juin 2, 2019
Par CNT
195 visites


La CNT ne s’inscrit pas dans le calendrier Ă©lectoral et ne considĂšre pas que les abstentionnistes se dĂ©sintĂ©ressent des dĂ©bats politiques. Pour autant, l’annonce du rĂ©sultat des Ă©lections europĂ©ennes a confirmĂ© l’avancĂ©e des idĂ©es xĂ©nophobes, racistes, patriarcales, avec le score important de listes d’extrĂȘme-droite et/ou nĂ©o-libĂ©rale dans plusieurs pays, notamment dans l’Etat français. Cela s’inscrit dans un contexte international oĂč les rĂ©gimes autoritaires et ultra-libĂ©raux se renforcent, comme au BrĂ©sil, en Turquie, aux Etats-Unis, en Inde…

Or, partout oĂč l’extrĂȘme-droite et ses idĂ©es gagnent du terrain, les droits des travailleuses et travailleurs reculent.

Face Ă  cela, nous refusons de cautionner l’idĂ©e que face Ă  l’extrĂȘme-droite, le « moindre mal Â» serait un gouvernement libĂ©ral comme celui d’Emmanuel Macron car ce sont les politiques d’austĂ©ritĂ© et de prĂ©carisation des travailleuses et travailleurs qui conduisent en partie Ă  l’émergence de fausses solutions fondĂ©es sur le repli sur soi, la crĂ©ation et le renforcement des frontiĂšres et du nationalisme, la dĂ©signation de l’étranger comme coupable idĂ©al. Les forces politiques cherchant Ă  capter la colĂšre populaire, en utilisant le rĂ©fĂ©rendum d’initiative citoyenne ou des slogans volĂ©s aux Blacks Panthers (« Tout le pouvoir au peuple Â»), ne font que dĂ©tourner les aspirations des populations Ă  ĂȘtre respectĂ©es et Ă  un changement dans le but de confisquer le pouvoir et renforcer les bourgeoisies nationales.

D’ailleurs, ces gouvernements ont montrĂ© qu’ils n’hĂ©siteraient pas Ă  rĂ©primer brutalement tout mouvement d’opposition, y compris en limitant le droit de manifester et le droit d’expression ou en mutilant physiquement des opposants.

Il n’y a pas d’alternative au sein du capitalisme.

Pour résister et construire une autre société, nous devons développer nos luttes sur nos lieux de travail et dans nos quartiers afin de nous opposer à la marchandisation de nos vies et créer, ou recréer, de la solidarité.

Le Secrétariat International de la CNT, réuni ce jour, réaffirme que son engagement anarcho-syndicaliste et syndicaliste révolutionnaire ne peut exister que dans une perspective internationaliste. Les Etats et le patronat collaborent depuis longtemps afin de coordonner leurs attaques contre notre classe, nous devons répondre en tant que classe organisée.

C’est pourquoi le SecrĂ©tariat International de la CNT a dĂ©cidĂ© de plusieurs actions destinĂ©es Ă  renforcer les Ă©changes avec les autres organisations rouges et noires ainsi qu’avec toutes les organisations amies, en Europe et ailleurs.

La solidaritĂ© est notre arme !
Pas de guerre entre les peuples, pas de paix entre les classes !
Vive la solidaritĂ© internationale !

le dmanche 26 mai 2019,

Le Secrétariat International de la CNT






Source: Cnt-f.org