Septembre 22, 2021
Par CNT
271 visites




Depuis le début de la pandémie, la bourgeoisie dirige la politique sanitaire. Sa boussole : maintenir ses profits coûte que coûte. Et c’est nous, travailleuses·eurs (salarié·e·s, précaires, au chômage, en formation, en auto-entrepreneuriat, à la retraite, avec ou sans-papier) qui en faisons les frais.

C’est nous qui prenons de plein fouet les conséquences sociales et sanitaires de leur « gestion » de crise : détresse psychologique ; taux de mortalité covid plus important dans les classes populaires ; suspension de salaire, chômage et précarité pour les un·e·s ; surcharge de travail pour les autres…

Pendant ce temps, les capitalistes s’enrichissent sur notre dos. Certains profitent même de la pandémie avec des bénéfices records.

Alors, non, nous ne sommes pas dans le même bateau. Entre nous et la bourgeoisie, il y a le fossé de la lutte des classes.

Nous ne voulons plus voir notre santé prise en otage par les gouvernements et le patronat. Nous voulons la transparence, la sécurité et la justice sanitaires. Pour cela, il n’y a qu’une solution, nous réapproprier collectivement la Santé :


  • retrait du pass “sanitaire” ;
  • ni licenciement, ni suspension de salaire, indemnisation de tou·te·s les chômeurs·euses ;
  • collectivisation de l’Industrie pharmaceutique et son autogestion par les travailleurs·euses ;
  • levée des brevets médicaux, notamment sur les vaccins, partage égalitaire des doses avec les pays du sud ;
  • recherche médicale 100% publique, augmentation des budgets de recherche sur les traitements anti-covid, par taxation des capitalistes ;
  • investissement et embauche massifs dans nos services publics de santé sous contrôle des salarié·e·s et usagers·ères ;
  • contrôle des travailleurs·euses des protocoles sanitaires et des questions d’hygiène et de sécurité au travail ;
  • contrôle des travailleurs·euses sur la campagne de vaccination et de prévention ;
  • mesures contre l’élevage intensif, la déforestation et le changement climatique, qui sont propices aux pandémies.

C’est nous qui travaillons, c’est nous qui décidons.


Union Départementale des syndicats CNT de Haute-Garonne

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux libres et fédérés :




Source: Cnt-f.org