Novembre 24, 2017
Par Indymedia Bruxsel
282 visites


par https://parissoustension.noblogs.org/notre-hostilite-est-un-feu-qui-se-propage/ – Global

|

Ils voudraient que tout se passe dans le calme et l’ordre. Que le troupeau marche en groupe derrière le berger, que l’exploité accepte son salaire avec un sourire, obéissant et soumis jusqu’au jour où le patron décidera de s’en débarrasser ou jusqu’à ce qu’il soit emporté par un accident ou une maladie due à l’épuisement et à l’intoxication quotidienne à son poste de travail.

Huit, dix, douze heures quotidiennes de soumission et de fatigue, de névrose et de douleur pour payer son loyer et son prêt, (…)




Source: