commentaires à un post publié sur Indymedia Nantes / jeudi 16 juillet 2020

Depuis 6h ce matin, 300 gendarmes ont rĂ©investi la D281 (ancienne route des chicanes) sur la ZAD NDDL pour dĂ©truire deux cabanes et Ă©vacuer le vĂ©hicule/domicile d’une personne qui occupait la ChĂšvrerie depuis plus d’un an
 Les gendarmes et travailleurs rĂ©quisitionnĂ©s ont massacrĂ© des dizaines d’arbres qui repoussaient depuis 2013 dans la « zone non motorisĂ©e Â», pour dĂ©truire La Chouette (ancienne Mandragore) Ă©pargnĂ©e par les machines lors de l’expulsion 2018 car situĂ©e en zone marĂ©cageuse, mais Ă  moitiĂ© dĂ©truite tout de mĂȘme par quelques gendarmes Ă  pied, elle avait Ă©tĂ© reconstruite lors du printemps 2019


La bonne nouvelle est que plusieurs cabanes sont toujours debout bien que « illĂ©gales Â» !

Nous vous invitons Ă  nous rejoindre pour reconstruire et rĂ©sister face au monde mortifĂšre qu’une poignĂ©e de banquiers, gros patrons, actionnaires et politocards nous imposent depuis trop longtemps


source Facebook

[
] Via Presse-OcĂ©an/Ouest-France, on apprend sans surprise que c’est le Conseil DĂ©partemental de Loire Atlantique qui a rĂ©clamĂ© l’expulsion de 2 cabanes habitĂ©es sur « ses Â» terres. Philippe Grosvalet tient sa petite vengeance et veut absolument exploiter l’ex Zone Non MotorisĂ©e.


Article publié le 17 Juil 2020 sur Attaque.noblogs.org