Après une première vague d’expulsion particulièrement violente sur la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes il y a un mois (+ de 11 000 grenades lancées et plus de 250 blessé-e-s dont plusieurs graves), l’Etat a lancé une deuxième vague il y a quelques jours. Comme on pouvait malheureusement s’y attendre, les violences policières furent encore très fortes, un manifestant a été mutilé en ramassant une grenade offensive qui lui a explosé dans la main. Le pouvoir s’est empressé à grand renfor