Janvier 24, 2022
Par Union Syndicale Solidaires
204 visites


LEURS PROFITS EXPLOSENT !

236 milliards d’euros, c’est ce que les milliardaires français-e se sont mis dans les poches de mars 2020 à octobre 2021 (soit une hausse de 86%) en pleine pandémie du Covid selon le dernier rapport d’Oxfam sur les inégalités en France ! Et Oxfam de préciser : “une somme qui représenterait assez d’argent pour quadrupler le budget de l’hôpital public”.

DES MIETTES POUR LES SALAIRES !

Pendant ce temps-là, les premières et premiers de corvée étaient sur le pont, les mesures de chômage partiel se sont développées, les conditions de travail à l’hôpital se sont dégradées encore plus …

Du côté des rémunérations, on est à des années lumière des 86 % d’augmentation des milliardaires : gel du point d’indice pour les fonctionnaires, des augmentations dérisoires pour les personnels de la santé ou de l’Éducation et des négociations salariales de Branche (NAO) avec des résultats très éloignés des bénéfices réalisés par le patronat.

Les discours du gouvernement sur l’indispensable revalorisation des salaires des

travailleur-euses de première et deuxième ligne (majoritairement des femmes) ne se sont pas traduits en actes !

Le SMIC n’a pas été revalorisé au-delà d’une minuscule hausse de 0,9 % en janvier 2022, pour compenser, très partiellement, l’inflation (estimée pour 2022 à 2,7% par l’INSEE).



EXPLOSION DE LA PRÉCARITÉ

Depuis plusieurs mois, c’est partout le constat d’une augmentation des dépenses courantes (énergie, carburant, prix alimentaires,…) avec des conséquences dramatiques pour les populations les plus fragiles. Les prévisions d’une augmentation continue de l’inflation pour les mois, voire les années, à venir font craindre le pire si les minima sociaux, les allocations chômage, le SMIC, les salaires, les traitements et pensions ne sont pas revalorisés de manière conséquente.

Il faut dire stop !!!

Stop à l’enrichissement continu d’une infime minorité d’individus sur le dos de la

population.

C’EST POURQUOI SOLIDAIRES REVENDIQUE :

– un SMIC à 1 700 euros nets, pas de retraites ou de chômage en dessous du

smic

- des augmentations de salaires, pensions, minima sociaux de 400 euros

- un écart de salaires de 1 à 5 (entre les plus bas et plus hauts salaires dans les

entreprises privées, les administrations et les établissements publics)

- l’attribution du RSA aux moins de 25 ans




EN GRÈVE ET MANIFESTATION LE 27 JANVIER !

Plus d’info sur le 27 janvier et la campagne salaires sur solidaires.org





Source: Solidaires.org