Aujourd’hui samedi 25 mai, les Gilets Jaunes étaient de nouveau dans la rue, cette fois à Amiens

Nos organisations condamnent la stratégie de répression des forces de l’ordre décidée par le pouvoir au mépris des libertés les plus élémentaires.

Dès ce matin, les forces de police ont empêché les manifestant-e-s de converger vers le lieu de départ de la manifestation. Durant la manifestation, le dispositif policier était conçu pour produire les effets d’une stratégie de la tension : les effectifs démesurés des forces de l’ordre étaient placés en permanence au contact des manifestant-e-s.

Les forces de l’ordre ont empêché la dispersion dans le calme de la manifestation.

Des manifestant-e-s ont été pourchassé-e-s puis encerclé-e-s alors même qu’ils et elles cherchaient à quitter pacifiquement le cortège.

Nos organisations dénoncent les quelques 70 interpellations qui ont eu lieu à cette occasion.

Parmi les personnes interpellé-e-s se trouvent deux mineurs de 16 ans et des militants syndicaux dont la porte-parole de l’Union syndicale Solidaire Somme. Nous exigeons leur libération immédiate et l’abandon de toute poursuite à leur encontre.

Une fois encore ce samedi à Amiens, le gouvernement du président Macron a fait le choix de la répression du mouvement social en empêchant une manifestation de se dérouler. Nos organisations dénoncent cette atteinte de plus aux libertés publiques et à l’État de droit.

Organisations signataires : CGT 80 – Solidaires 80 – FSU 80 – AL Amiens – Ensemble ! 80 – FI 80 – Gilets jaunes réfractaires du 80 – Ligue des Droits de l’Homme 80 – Picardie debout !


Documents à télécharger

Article publié le 25 mai 2019


Article publié le 25 Mai 2019 sur Solidaires.org