Si l’étĂ© a Ă©tĂ© tranquille au squat, depuis quelques semaines une fĂ©brilitĂ© teintĂ©e d’inquiĂ©tude se ressentait, la date du 17 septembre, actant la possibilitĂ© d’une expulsion, approchant.

En toute logique, un huissier, Ă  moins qu’ils soient tous frappĂ©s du Covid 19, passera le 17 septembre pour constater que les lieux sont toujours occupĂ©s (il n’a pas manquĂ© de passer, a constatĂ© et nous attendons la suite).

Puis il préviendra le préfet. Celui-ci aura deux mois pour se décider, ou pas, à délivrer le concours de la force publique.

VoilĂ  pourquoi, ce mercredi 16 septembre, rendez-vous fut donnĂ© Ă  18 h 30 devant la prĂ©fecture pour se diriger, en cortĂšge joyeux et offensif, au squat et finir dans la cour en se restaurant grĂące Ă  la Cantoche.

N’hĂ©sitez pas Ă  cliquer sur la piĂšce-jointe car vous pourrez lire un quatre pages rĂ©alisĂ© par quelques habitant.e.s.


Article publié le 24 Sep 2020 sur Labogue.info