L’utilisation de drones militaires israéliens pour appliquer les mortelles politiques anti-immigration de l’Europe est inacceptable.

C’est pourquoi je demande :

  • que l’AESM exclut les producteurs d’armes israéliens de l’appel d’offres pour ce contrat.
  • que l’AESM n’utilise les drones que pour des objectifs civils et non pour les mettre à la disposition de Frontex ou d’autres dans des vols de sécurisation des frontières.
  • que Frontex mette fin à ses contrats de surveillance par drones avec Airbus, IAI et Elbit.

Let’s block ads! (Why?)




Source: Laboursolidarity.org