Une lutte pour la survie est en cours pour les Innus. Avec les conseils de bande de Mashteuiatsh, Essipit et Nutashquan, les gouvernements fédéral et provincial veulent négocier ce qu’ils appellent une autonomie gouvernementale innue. En réalité, ce n’est rien d’autre que la perte des Droits ancestraux et de leur territoire, le Nitassinan. Au final, les Innus ne pourront plus pratiquer la chasse traditionnelle et cérémonielle comme ils le font depuis des millénaires en total respect avec la nature. Il s’agit d’une autre tactique d’assimilation mise de l’avant par les divers paliers de gouvernements. Ils poursuivent leur éternelle logique de colonisation. C’est ainsi qu’ils tentent de diviser la Nation Innue en voulant négocier à la pièce avec seulement 3 des 9 communautés innues présentes sur le territoire du soi-disant “Québec”. Il faut rappeler que jamais le Nitassinan n’a été cédé par voie de traité. Leur “projet d’entente” touche aussi le territoire des Attikamekw. Devant cette situation, un Regroupement d’Innus et d’Attikamekw en résistance est né. Des blocages ont déjà eu lieu, et d’autres actions sont planifiées. Non à la séparation! Non au Traité!
 

Le mercredi 13 avril à 19h30 à l’Espace social libre (94 rue Jacques Cartier-Est, local 202), vous êtes invité-e-s à une soirée en soutien à la lutte pour la survie menée par les résistant-e-s innu-e-s. Des membres de leur regroupement viendront partager leur combat ainsi que leur culture qui, pour eux, fait partie de la survie de leur peuple. Au menu, discussions, musique et encore plus!

L’événement est gratuit et accessible aux personnes avec mobilité réduite.