Août 26, 2021
Par Rebellyon
236 visites


Suite au mouvement de grève du 18 août dernier contre l’instauration du passe sanitaire à l’entrée des seules bibliothèques municipales, les agent.es des bibliothèques de Lyon appellent à une nouvelle journée d’action le samedi 28 août 2021 et à un rassemblement devant la bibliothèque du 3è arrdt (Lacassagne) de 10h à 12h.

Les syndicats CGT et SUD de la Ville de Lyon ont également interpellé par courrier le Maire et ses adjoint.es à la Culture et en charge de la lutte contre les discriminations.

Les agent.es mobilisé.es rejoignent ainsi leurs collègues de Paris, Toulouse, La Rochelle ou Grenoble contre l’application du passe aux usagers des bibliothèques municipales, alors que les bibliothèques universitaires, les bibliothèques spécialisées, la BPI du Centre Beaubourg ou la BNF en sont exemptées. De même, seraient dispensés de passe dans les bibliothèques municipales selon la loi les seuls lecteurs venant “pour des motifs professionnels” ou “à fin de recherche”, des notions très vagues, arbitraires et impossibles à vérifier.

Les agent.es des bibliothèques de la Ville de Lyon rappellent que leur métier consiste à accueillir et accompagner tous les usagers sans distinction, et que les bibliothèques sont restées ouvertes à tous et toutes depuis le premier déconfinement. Ils et elles refusent cette discrimination entre les publics, entre les bibliothèques municipales et les autres. Ils et elles demandent si nécessaire le rétablissement des jauges d’accueil, et la fin de ce régime d’exception qui met à mal leurs missions et le lien avec les publics.

Communiqué de presse :
Non au Passe Sanitaire en bibliothèque !
Pour un accès garanti à toutes et tous !

Les Bibliothèques sont un service public essentiel d’accès à la Culture. Ouvertes quasi en continu depuis le premier déconfinement, elles ont mis en place des jauges, l’obligation du port du masque et du gel hydro-alcoolique, des quarantaines, des horaires et des services adaptés afin de protéger agent.es et usager.es. Ces mesures ont montré leur efficacité puisque nous ne déplorons pas de contamination au sein de nos établissements. Ces changements perpétuels, pénibles aussi bien pour les bibliothécaires que pour le public, qui ont dû faire preuve d’adaptation en continu, ont été acceptés car leur justification était sanitaire.

Aujourd’hui la fin des jauges à moins de 50 personnes et l’obligation de présenter un passe sanitaire à l’entrée des bibliothèques, mesure discriminatoire et inégalitaire, ne se justifie pas par la limitation de la propagation de l’épidémie (d’autant qu’elle s’accompagnait d’une levée de l’obligation du port du masque, fort heureusement non mise en place dans les établissements culturels lyonnais), mais par une volonté de contraindre une partie de la population.

Actuellement, les librairies, les Bibliothèques Universitaires, la Bibliothèque Publique d’Information, la Bibliothèque Nationale de France, les bibliothèques spécialisées… ne sont pas soumises à l’obligation du passe sanitaire. Deux poids deux mesures : pourquoi cette inégalité de traitement entre les publics ? La mise en place du passe sanitaire est contraire à notre mission de service public qui garantit un accès libre, gratuit, ouvert à toutes et tous, sans discrimination et sans justification de l’usage qui en est fait.

Alors que les bibliothèques jouent un rôle d’information, de conseil, de médiation (numérique notamment) et d’orientation

pour un public parfois hésitant face à la vaccination ou démuni face aux outils à mobiliser, il nous faudrait lui fermer les portes au moment où ces enjeux sont les plus cruciaux ?

Avec l’application de ces mesures, nous craignons une dégradation de l’accueil en bibliothèque et une baisse durable de la fréquentation.

Les agents des bibliothèques municipales de Lyon rejoignent l’Association des Bibliothécaires de France dans leurs revendications :

« Afin de renouer avec les valeurs d’accès au service public et l’accès au service culturel de proximité que sont les bibliothèques,tout en continuant de lutter contre la diffusion de l’épidémie, nous demandons et proposons :

  • comme pour les librairies, que la fréquentation des bibliothèques ne soit pas soumise à la détention d’un passe sanitaire ;
  • que le rôle social et d’accès à l’informatique dans les bibliothèques pour se faire vacciner soit reconnu, et soit donc possible sans passe sanitaire ;
  • que l’égalité de traitement entre tous les usages et usagers des bibliothèques soit préservée. »

Il faut annuler cette mesure de contrôle du passe sanitaire dans les bibliothèques et rétablir si nécessaire des jauges sanitaires partout où cela est possible pour pouvoir accueillir le public en sécurité.

Notre métier c’est d’accueillir le public quel qu’il soit
, et non le contrôler, le trier et le refuser en fonction de son statut sanitaire ! Nous refusons cette mesure inique qui va à l’encontre de ce que nous défendons depuis toujours : l’accès à la culture et à l’information pour toutes et tous.

CGT ville de Lyon

SUD Ville de Lyon




Source: Rebellyon.info