Décembre 1, 2022
Par Basse Chaine
227 visites

On relaie ici un article publié sur lecercle49 concernant le refus d’un militant de se soustraire au fichage ADN.

” Le groupe CJA appelle à venir soutenir leur camarade Gilet jaune Santiago qui sera jugé le LUNDI 5 DÉCEMBRE au tribunal correctionnel pour refus de fichage génétique. RASSEMBLEMENT PLACE LECLERC DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE ENTRE 12H30 ET 14H.

La cantine de lutte du RAARE nous proposera de quoi nous restaurer sur place à prix libre ainsi qu’une bouquinerie pour aider Santiago à s’acquitter des frais de son procès.

La solidarité est notre arme !

RAPPEL DES FAITS : Le samedi 16 février 2019, notre camarade Gilet jaune Santiago avait jugé légitime de jeter une pierre et un fumigène de farces et attrapes sur le cordon de CRS massés devant l’entrée de la gare Saint-Laud… Mal lui en prit ! Ce fut l’interpellation, la garde à vue et une condamnation au final le 15 mai 2019 à 3 mois de prison avec sursis et à une interdiction de manifester pendant un an sur l’ensemble du département de Maine-et-Loire. Mais Santiago ne lâchera rien, et son affaire fut rejugée devant la Cour d’appel d’Angers le mardi 9 juin 2020. Hélas, sans succès, le jugement rendu en première instance étant confirmé. Santiago ravala donc sa colère et se retira toute une année de la lutte qu’il a toujours menée contre l’injustice de ce monde. Sa peine est à présent effectuée, son interdiction de manifester levée et nous le retrouvons avec bonheur, gilet jaune au dos, de retour à nos côtés sur les ronds-points angevins.

Mais voilà qu’aujourd’hui, son combat continue avec une nouvelle épreuve. Lors de sa garde à vue de 2019, la police avait procédé au prélèvement de son ADN et Santiago, dans le feu de son interpellation, ne s’y était pas opposé. Mais cette prise d’empreintes est apparue comme imparfaite et il est sommé de se soumettre à nouveau au prélèvement de ses empreintes génétiques.

Et aujourd’hui, pour lui, c’est clairement NON à son fichage génétique ! Le 15 avril 2021, Santiago est convoqué devant le procureur de la République pour répondre de cette infraction et le ministère public lui propose sur reconnaissance préalable de culpabilité de le condamner à payer une amende de 400€. Peine qui sera confirmée par le tribunal correctionnel le lundi 24 janvier 2022.

Santiago a décidé de faire appel de cette condamnation, c’est pourquoi il sera à nouveau jugé ce lundi 5 décembre 2022. ”

Lire la suite sur le site du cercle.




Source: Basse-chaine.info