Février 9, 2017
Par Mille Babords
21 visites

Depuis quelques mois, plusieurs citoyens de la Vallee de la Roya, à la frontière italienne, sont accuses de venir en aide aux migrants en détresse.

Juges, procureurs et responsables politiques s’acharnent contre ces aidants qui tentent de sauver des vies, rétablissent la dignité humaine et s’opposent au délit de solidarité lequel, dans les faits, n’a jamais été aboli.

Mesures d’intimidation, poursuites, condamnations tout est mis en œuvre pour que la solidarité soit considérée comme un délit !

C′′est ce vendredi 10 février qu′est attendu le jugement de Cedric Herrou, agriculteur des Alpes-Maritimes menacé de huit mois de prison avec sursis pour aide à l’entrée, au séjour et à la circulation d’étrangers en situation irrégulière.

Nous nous opposons à ces procès à répétition faits à nos amis de la vallée de La Roya et appelons à soutenir ces personnes qui font preuve d’humanité et refusent de s’aligner sur la xénophobie, la haine de l’autre et le repli sur soi.

Devant ces dénis d’humanité, nous, citoyen(ne)s de Manosque et des Alpes de Haute Provence, sommes solidaires en résistance et refusons que l’on attise et entretienne la haine de l’autre dans le but de satisfaire des phobies destructrices autoalimentées d’indifférence ou de soumission, d’ambitions ou d’arrières pensées politiciennes.

Rassemblements à Manosque

jeudi 9 février à 18h, porte Saunerie

samedi 11 février 10h

Soutenu par :

Assemblée Citoyenne, Ligue des Droits de l’Homme, Réseau Hospitalité Solidaire, Attac, EELV, CGT, PCF, RESF, Mvt de la Paix, Amnesty, ACAT, Solidaires 04, Union Nationale Lycéenne, …




Source: