Septembre 16, 2020
Par Union Syndicale Solidaires
159 visites


Aujourd’hui, mardi 15 septembre 2020, Ă  6h du matin, Mehmet Yalçin a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© par les autoritĂ©s françaises et conduit Ă  l’aĂ©roport de Bordeaux. Il risque d’ĂȘtre expulsĂ© vers la Turquie de maniĂšre imminente.

M. Yalçin choisit l’exil suite Ă  la menace d’un procĂšs en Turquie en 2005 Ă  cause de son militantisme pour la cause kurde au sein de la sociĂ©tĂ© civile. Il arrive en 2006 en France. Il est Ă  prĂ©sent sous le coup d’une OQTF vers la Turquie. La justice française l’accuse de « financement d’une organisation terroriste Â», l’accusation dont elle se sert habituellement pour poursuivre les militants du PKK, ce que Mr Yalçin se dĂ©fend d’ĂȘtre. Il est d’ailleurs mariĂ© et pĂšre de trois enfants, chose interdite aux

cadres du PKK. Il est condamnĂ© en 2018 Ă  une peine d’an ferme et un an avec sursis. Mais au terme de sa peine, il apprend que sa deuxiĂšme demande d’asile a Ă©tĂ© dĂ©boutĂ©e.

Au vu des traitements rĂ©servĂ©s aux militant.e.s kurdes en Turquie, les cas avĂ©rĂ©s de torture et les condamnations Ă  de lourdes peines de prison suite Ă  des procĂšs iniques, l’union syndicale Solidaires demande Ă  l’état français d’accorder l’asile politique Ă  Mr Yalçin et d’annuler immĂ©diatement la procĂ©dure d’expulsion en cours, contraire Ă  tout principe de droits humains et mettant la vie de M. Yalçin en danger.

Mise Ă  jour le 16 septembre : M. Yalçin a Ă©tĂ© expulsĂ© et mis en garde Ă  vue en Turquie ce jour.

Article publié le 16 septembre 2020




Source: Solidaires.org