Mars 15, 2021
Par CNT
69 visites


A bas l’en-casernement de la jeunesse !

Sous prétexte de cohésion, le gouvernement projette d’enfermer pendant deux semaines les adolescent-e-s de 15 ans encadré-e-s par des militaires. Au programme : lever de drapeaux, Marseillaise beuglée tous les matins, parcours du combattant, marche forcée, cours de self-défense …

Non à la propagande militariste et nationaliste !

Ce séjour s’inscrit dans une véritable programmation du bourrage de crane prévue dès l’école maternelle et jusqu’à la fin de la scolarité obligatoire. Il est sensé en être la clef de voûte.

Sur le dos de l’éducation !

Comme tout cela va coûter de l’argent et que les militaires ne souhaitent pas payer, il a été décidé de prendre l’argent (2 ou 3 milliards par an selon des prévisions certainement sous-estimées) sur le budget de l’éducation nationale.

Contre le retour du Service du Travail Obligatoire !

Un engagement bénévole obligatoire, cela n’existe pas ! Ce que prévoit les ministres c’est bel et bien une période travail obligatoire non rémunéré et n’ouvrant aucun droit. De plus celle-ci est imposée à des mineur-e-s parfois de moins de 16 ans.

Une opération de soumission de la jeunesse !

Il s’agit d’inculquer un esprit d’obéissance aux règles, un respect absolu des normes… Règles et normes qui, pour la plupart, ne visent qu’à perpétuer les inégalités et injustices inhérentes à l’organisation actuelle de la société. Cette volonté de soumission passe aussi par un contrôle renforcé, notamment à travers la mise en fiches de tou-te-s les jeunes de 16 à 25 ans ; on sait comment ce genre de fichier peut être utilisé ! Volonté de soumission, enfin, car elle ne reconnaît comme « engagement » des jeunes que les dispositifs étatiques. 

Non au SNU ! Abrogation du SNU !
Insoumission ! Objection ! Désertion !

Collectif 34 Non au SNU




Source: Cnt-f.org