Novembre 20, 2021
Par Sans Nom
201 visites



La construction d’une nouvelle prison commence
Ă  Noisy-le-Grand (93)
Indymedia Lille, 20 novembre 2021

À Noisy-le-Grand une SAS va commencer Ă  sortir de terre en dĂ©cembre. DerriĂšre cet acronyme se cachent de nouvelles places d’enfermement donc plus de prisonnier-es. D’aprĂšs ses concepteurs cette « Structure d’Accompagnement vers la Sortie Â» est un dispositif de plus pour favoriser « l’insertion Â», et aider Ă  l’« autonomisation des personnes dĂ©tenues Â». 24 nouvelles prisons de ce type sont prĂ©vues sur le territoire, faisant partie du plan prison national, oĂč 15 000 nouvelles cellules doivent ĂȘtre construites d’ici Ă  2027.
Contrairement aux discours du ministĂšre, ces petites prisons ne seront pas dans des immeubles lambdas en centre-ville, avec de nombreuses peines en semi-libertĂ©. En rĂ©alitĂ©, vu les rĂ©ticences locales Ă  voir des taulard-e-s dĂ©ambuler dans les rues, la plupart seront relĂ©guĂ©es en pĂ©riphĂ©rie, certaines Ă©tant mĂȘme prĂ©vues sur des domaines pĂ©nitentiaires prĂ©-existants. De toute maniĂšre quelque soit la hauteur des murs et la prĂ©sence ou non de miradors et barbelĂ©s, sortir sans permission restera une Ă©vasion.

Celle de Noisy sera coincĂ©e entre l’autoroute, des IUT, un entrepĂŽt Amazon, un giga-chantier du grand paris express
 avec seulement 30 prisonnier-es en semi-libertĂ© sur les 120 qu’elle est censĂ©e enfermer. Ca veut dire pour les 90 autres des conditions comparables Ă  un rĂ©gime porte ouvertes de centre de dĂ©tention, avec Ă  priori plus d’activitĂ©s, des entretiens pĂŽle emplois, un « accompagnement individualisĂ© Â»â€Š

Ces nouvelles prisons sont un niveau de plus d’enfermement qui participe Ă  la politique de l’administration pĂ©nitentiaire de la carotte et du bĂąton. L’accĂšs sera rĂ©servĂ© Ă  celles et ceux dont le reliquat de peine est infĂ©rieur Ă  un an et qui auront eu une dĂ©tention exemplaire. Cela signifie un moyen de chantage de plus et, qu’au-delĂ  de la justice, c’est l’administration pĂ©nitentiaire qui juge qui est bon-ne Ă  rĂ©insĂ©rer et qui ne mĂ©rite pas une dĂ©tention un peu moins horrible. Si la justice est dĂ©jĂ  arbitraire, condamnant en fonction des profils des personnes, les CPIP (conseillers de probation et d’insertion pĂ©nitentiaire) et la matonnerie ont toujours plus de pouvoir, sans que la personne incarcĂ©rĂ©e ne puisse se dĂ©fendre.

De plus s’insĂ©rer dans ce monde signifie se faire exploiter ou, pire, exploiter d’autres. Plus de 200 ans aprĂšs que l’on conçoive la prison comme peine, il est Ă©vident que la justice et ses lieux ignobles ne suppriment pas les rapports de domination mais les entĂ©rinent. Et qu’au-delĂ  de cela enfermer des individus est inacceptable pour qui dĂ©sire la libertĂ© de toustes. C’est en rĂ©alitĂ© une façon d’occulter les problĂšmes, qui sont intrinsĂšques Ă  cette sociĂ©tĂ© fondĂ©e sur des rapports de pouvoir et notamment d’argent.

Certains se font d’ailleurs du fric grĂące Ă  ce nouveau projet. Ce sont toujours les mĂȘmes, ceux qui nous promettent un avenir de bĂ©ton aseptisĂ© du Grand Paris aux Jeux Olympiques 2024.

Ne les laissons pas tranquilles.

Adresse du futur SAS :
Croisement boulevard du RĂ» de Nesle/boulevard Blaise Pascal, Noisy le Grand (93)

Entreprise bĂątisseuse :
Bouygues Bñtiment Île-de-France (mandataire) ByBAT

50 All. des Impressionnistes, 93420 Villepinte
1 Av. EugĂšne Freyssinet, 78280 Guyancourt
11 Av. Pierre Point, 77127 Lieusaint
128 Rue de Beauvais, 60280 Margny-lĂšs-CompiĂšgne

Architectes :
Champenois architectes chez Richez associés (architectes associés)

Equipe pour le SAS Noisy : Pierre CHAMPENOIS, Florent VAISSIE, Julie DRAPPIER, Henri DIKOUS De OLIVEIRA, Thomas PLANTIER.

Construit aussi le SAS d’orleans, dont les travaux devraient commencer dùs aujourd’hui.
Ont rĂ©alisĂ© le palais de justice de caen de coutance et de tours, ainsi que l’hotel de police de turcoing. Ils construisent aussi des gares du grand paris express.

2 rue de la Roquette 75011 Paris France +33 1 41 63 98 03, +33 (0)1 43 38 22 55

Bureau d’études : Berim (Bureau d’Etudes et de Recherches pour L’Industrie Moderne)
Equipe : Guillaume TAPIN, Luc JEANSANNETAS, Carole AGARANT, Didier CACHARD

Construit aussi les SAS d’Orleans, Osny, meaux. Participe Ă  la rĂ©novation du centre pour jeunes dĂ©tenus de fleury merogis. A participĂ© au TGI de Paris ;
En rĂ©gion parisienne :
149 avenue Jean LOLIVE 93 695 PANTIN
Hauts de france :
297, boulevard de Liùge – CS 70103 59502 DOUAI Cedex
Normandie :
50, rue Ettore Bugatti BP 34 76800 SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY
Bretagne Pays de la Loire :
Les Salorges 2, 3, boulevard Salvador Allende 44100 NANTES
Nouvelle Aquitaine :
1 bis, rue Prévost 33520 Bruges
Auvergne RhĂŽne-Alpes :
Immeuble Rencontre, 17, place de la Paix 69200 VENISSIEUX
Agence RhĂŽne-MĂ©diterranĂ©e :
Allée Charlie Chaplin 13691 MARTIGUES Cedex
Corse :
RĂ©sidence Barbesino, BĂątiment B, Route Royale 20600 BASTIA
Montpellier :
76, chemin de Soriech 34970 LATTES




Source: Sansnom.noblogs.org