“Nous voulons un Nicaragua libre, liberté pour les détenus politiques!”: des milliers de personnes ont manifesté jeudi dans la capitale Managua pour exiger le départ du président Daniel Ortega, cible de protestations sociales depuis plusieurs mois.
Déclenchée le 18 avril par une réforme de la sécurité sociale, vite abandonnée, la vague de protestation est d’une ampleur inédite au Nicaragua et la revendication principale est le départ du président Ortega.

Par Monde Libertaire,

Source: http://monde-libertaire.fr/?article=no_fake