Une semaine après avoir bloqué une route forestière entre « Saint-Thomas Didyme » et « Girardville », des Innus traditionnalistes ont récidivé ce lundi, 14 mars, en ralentissant la circulation sur la route 167 dans la réserve d’Ashuapmushuan. Ils-elles avaient bien averti que la mobilisation n’allait pas en rester là. Ils-elles s’opposent au projet d’entente entre trois conseils de bande et le gouvernement fédéral et provincial. Il est indéniable que cet accord va causer la perte de droits et territoires ancestraux aux Innus. Territoire qui, rappelons-le, n’a jamais été cédé. C’est la poursuite de la logique coloniale des divers paliers gouvernementaux. Devant cette situation, un groupe de résistant-e-s est né afin de bloquer une telle entente, vue comme un désastre par ces dernier-ère-s. Le porte-parole du groupe, Mike Cleary, affirme : « Ce n’est pas vrai que trois seules communautés vont négocier l’ensemble du territoire. Ça ne marche pas comme ça. Aujourd’hui, c’est un avertissement qu’on fait qu’il y a d’autres choses qui vont arriver. On est prêts à plus de mobilisation. ». Si le gouvernement du Québec n’interrompt pas les négociations, les moyens de pression vont s’accentuer. Le Collectif anarchiste Emma Goldman réitère sa solidarité avec ce groupe d’Innus en résistance! 
Pour plus d’information sur le premier blocage, ici
Photo du campement. Crédit: Radio-Canada